Les cargos, la hantise des pêcheurs

  • A
  • A
Les cargos, la hantise des pêcheurs
Partagez sur :

<CUSTOM NAME="HIGHLIGHT"><CUSTOM NAME="HIGHLIGHT"/></CUSTOM>TÉMOIGNAGE - Un ami du marin disparu près de Belle-Ile déplore un manque de vigilance.

C'est un vent de tristesse et de colère qui souffle au large de Belle-Ile, dans le Morbihan. Alors que l'espoir de retrouver le marin porté disparu après l'incident entre un chalutier et un chimiquier, lundi, est désormais nul, les marins qui travaillent tous les jours dans la région confie leur amertume. Ce drame révèle une situation quasi quotidienne pour la plupart des marins.

"On a pratiquement tous déjà au moins une fois failli avoir une collision avec un cargo, c'est courant", confirme Ludovic Crochard, patron du chalutier Entre terre et mer et ami du pêcheur disparu, au micro d'Europe 1. Dans une telle situation, "on se demande, à qui est-ce le tour", poursuit-il. "Il y a cinq ans, j'ai dû battre en arrière. Autrement il me fonçait dedans", se souvient encore Ludovic Crochard.

"Un manque de vigilance"

Pour le pêcheur, la culpabilité de ces mastodontes des mers face aux plus petits chalutiers ne fait aucun doute, étant donné tous les moyens techniques dont ils disposent pour détecter la présence des autres bâtiments. "Surtout qu'ils nous voient, avec tous les appareils qu'il y a maintenant, d'autant qu'ils sont deux ou trois à la passerelle", déplore-t-il au micro d'Europe 1. "C'est un manque de vigilance de leur part", dénonce-t-il.