Les cambriolages en baisse dans les zones rurales

  • A
  • A
Les cambriolages en baisse dans les zones rurales
Photo d'illustration@ MAXPPP
Partagez sur :

LE CHIFFRE - En zone gendarmerie, les cambriolages de résidences principales ont diminué de 5,9%.

Inversion de tendance. Il y a trois ans, les cambriolages de résidences principales étaient en hausse de 13% en zone police et de 20% en zone gendarmerie. Au regard des chiffres publiés mardi sur les douze derniers mois, l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales n’hésite pas à parler de retournement de tendance. En zone gendarmerie, les cambriolages de résidences principales sont désormais en baisse de 0,5% en zone police et de 5,9% en zone gendarmerie, c’est-à-dire principalement dans les zones rurales.

Des éléments d’explication. Comment expliquer de tels chiffres ? "La première hypothèse, c’est que les pouvoirs publics ont mis en place depuis deux-trois ans des campagnes de prévention assez importantes. Et les propriétaires entendent de plus en plus parler de cambriolages autour de chez eux, donc la prudence et la prévention marchent. Le deuxième point, c’est que la police et la gendarmerie ont mis en place des plans d’action visant à mieux lutter contre les cambriolages. Certaines organisations criminelles ont été démantelées et ça peut faire chuter de façon importante le nombre de faits constatés", liste Christophe Soullez, directeur de l'Observatoire national de la délinquance, au micro d’Europe 1. "Et puis, les individus qui s’étaient spécialisés dans ces activités criminelles se sont déplacés dans des pays où la pression est moins importante", ajoute-t-il.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

L'INNOVATION -  Des SMS pour prévenir les vols de poulets de Loué

ENQUETE E1 - Cambriolages, home-jacking : les footballeurs sont-ils assez protégés ?