Les bureaux de tabac bientôt à sec ?

  • A
  • A
Les bureaux de tabac bientôt à sec ?
Le site de Metz n'a pas cessé le travail@ Maxppp
Partagez sur :

L’approvisionnement pourrait être perturbé par une grève chez le distributeur Altadis.

Pénurie de tabac à l'horizon. Plusieurs sites d'Altadis distribution France, qui organise la distribution en France des paquets de cigarettes aux bureaux de tabac, sont paralysés par un mouvement de grève sur les salaires à l'appel de la CGT..

"Les sites de Lognes, en Seine-et-Marne, de Colomiers en Haute-Garonne et de Mions sont bloqués depuis lundi matin, aucun camion ne sort", a précisé Eric Comparot, responsable CGT chez Altadis. 15% des salariés de ces sites ont cessé le travail, a précisé de son côté la direction de la société appartenant au groupe Imperial Tobacco.

Un conflit autour des salaires

Raison de la grogne chez Altadis ? L'absence d'accord sur les hausses de salaires. Lors de la réunion annuelle obligatoire sur les salaires, la direction a proposé  2,2% d'augmentation générale, plus des hausses individuelles. Une offre refusée en bloc par les syndicats.

"La CGT a appelé à la grève pour la reprise des négociations car entre l'inflation prévue et la bonne santé du groupe qui a augmenté les dividendes versés aux actionnaires, il doit y avoir une plus juste répartition des profits", a commenté Eric Comparot.

Altadis estime pour sa part que les mesures d'augmentation représentent une progression moyenne des salaires de 2,2% pour les cadres et de 3,4% pour les ouvriers. Sans oublier des mesures catégorielles et une amélioration du régime de base de la mutuelle, indique la direction.

Déjà des ruptures de stocks localement

Si le blocage persiste, les fumeurs pourraient rapidement ne plus trouver leur paquet de cigarettes habituel chez les buralistes. Le syndicat affirme que certains bureaux de tabac sont déjà rupture d'approvisionnement. Faux, répond la direction qui affirme que "la continuité du service auprès des buralistes reste assurée" via des centres de réapprovisionnement intermédiaires.

A Lyon, approvisionné par le site de Mions en grève depuis vendredi, les bureaux de tabac sont d'ores et déjà en souffrance. "Certains bureaux de tabac pourraient être pris d’assaut dans les prochaines heures", précise le site du Progrès. "C'est de la perte brute, impossible à rattraper", déplore de son côté un buraliste de Pont-Évêque, en Isère, sur le Dauphiné Libéré. "Car celui qui n’a pas fumé aujourd’hui ne va pas fumer deux fois plus demain ! En outre, mis à part des commerciaux de passage, nous n’avons aucune info d’Altadis sur la grève. On nous conseille juste d’aller nous approvisionner à Dijon ou à Montpellier !", conclut-il.

Altadis distribution France (ADF) ADF emploie quelque 1.300 salariés, dont près de 700 dans la distribution de tabac. Elle a également des sites à Nancy, Le Mans et Vitrolles dans les Bouches-du-Rhône.