Les banques s’attaquent au paiement mobile

  • A
  • A
Les banques s’attaquent au paiement mobile
Le paiement mobile sans contact se développe de plus en plus. Orange et BNP Paribas ont lancé jeudi un partenariat en ce sens.@ MAXPPP
Partagez sur :

DECRYPTAGE - Proposer plus de services via le portable, c’est la nouvelle stratégie des banques.

Régler ses achats avec son mobile en posant simplement son téléphone sur une borne, c’est ce dans quoi se lancent aujourd’hui les banques. Une nouvelle stratégie de développement pour les établissements bancaires qui assurent vouloir ainsi fidéliser leurs clients. Alors que ce service n’est proposé que dans très peu de communes aujourd’hui, BNP Paribas et Orange ont lancé jeudi un partenariat en ce sens. Ce service est-il un gadget ? N’y a-t-il pas un risque pour les banques qui le propose ? Quel est l’intérêt du paiement mobile sans contact ? Europe1.fr fait le tour de la question.

Le nouveau marché des banques. Les établissements bancaires ont lancé depuis plusieurs années une nouvelle stratégie basée sur Internet et le mobile. C’est dans ce cadre que la Société Générale, le Crédit mutuel ou encore la BNP Paribas ont développé leur offre bancaire mobile sans contact via la technologie NFC. Et ce, dans le but de renforcer leur propre clientèle.

Ainsi, à travers son partenariat avec Orange, BNP Paribas assure à Europe1.fr non pas vouloir s’adresser à de nouveaux clients, mais de se concentrer sur son parc de actuel et leur "proposer une offre de services bancaires associée à des services de téléphonie mobile".

L’objectif de la banque est "d’offrir un bouquet de services autour du paiement et dans la vie quotidienne". Un choix sans risque aucun, à en croire la BNP Paribas qui part du constat que les Français s’équipent de plus en plus en smartphones. La banque a aujourd'hui plus de 390.000 utilisateurs mensuels sur mobile

Comment fonctionne le paiement mobile sans contact ? Pour régler ses achats avec un téléphone mobile, il faut que l’appareil bénéficie de la technologie Near field communication (NFC). De courte portée et en haute fréquence, elle permet l’échange d’informations entre un téléphone portable et un terminal de paiement jusqu’à une distance de 10 centimètres environ.

Des cartes SIM dans lesquelles la technologie NFC est intégrée sont aujourd’hui sur le marché. Elles répondent à la marque Cityzi et doivent être intégrées à des mobiles Cityzi nouvelle génération.

Le service Cityzi disponible à Nice et Strasbourg. Depuis plus d’un an, les Niçois peuvent utiliser les services Cityzi non seulement pour régler leurs achats via leur portable, mais aussi pour acheter ou stocker leurs titres de transports, utiliser leurs coupons de réduction ou encore régler leurs achats. Les Strasbourgeois les ont rejoints depuis le mois d’octobre. Les villes de Caen, Marseille, Lille et Bordeaux devraient suivre en 2012.

Comment souscrire à ce service ? Il suffit de se rendre chez son opérateur téléphonique et d’acquérir un téléphone mobile Cityzi. Pour en jouir, il faut ensuite se rendre à sa banque pour signer un contrat, comme pour toute nouvelle souscription à un moyen de paiement. Une fois fait, l’établissement bancaire envoie à distance l’application de paiement mobile.

Dans le cadre du partenariat Orange - BNP Paribas, il suffit de se rendre à sa banque pour souscrire à l'offre. Une fois le contrat complété, c'est l'opérateur téléphonique qui envoie ensuite le mobile et la carte SIM directement au client. Reste ensuite à se rendre chez des commerçants qui ont un logo Cityzi.

Un mode de paiement sécurisé. L'Association Française du Sans Contact Mobile (AFSCM) voit en ce système une facilité de paiement : payer en un seul geste, sans même sortir son portefeuille ou encore compter sa monnaie. Et l'association d'affirmer que la carte SIM permet une sécurité aussi performante que celle d’une carte bancaire classique à puces : toutes les données sont cryptées. Mieux encore, la banque envoie un code confidentiel au client lors d’achats supérieurs à 20 euros. 

Parce qu'on se rend plus rapidement compte que l'on a perdu son portable qu’une carte bancaire, les utilisateurs de Cityzi se disent satisfaits. D'autant plus qu'en cas de perte ou de vol, il suffit de contacter son opérateur téléphonique et son banquier (comme pour une simple carte bancaire).

Enfin les banquiers se veulent rassurants : aucune information bancaire n’est transmise à l’opérateur téléphone. Toutes les données consacrées au fournisseur d’accès au service sont stockées dans la carte SIM.