Les Balkany soupçonnés de "blanchiment de fraude fiscale"

  • A
  • A
Les Balkany soupçonnés de "blanchiment de fraude fiscale"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour vérifier s'ils ont dissimulé une partie de leur patrimoine au fisc.

L'info. Jusqu'à présent il avait protégé son ami, mais Didier Schuller s'est brouillé avec Patrick Balkany. L'ancien directeur de l'office HLM des Hauts-de-Seine accuse désormais le maire de Levallois-Perret de s'être illégalement enrichi grâce à des marchés publics dans les années 80 et 90. Le parquet de Paris a donc ouvert mercredi une enquête préliminaire pour "blanchiment de fraude fiscale", affirme vendredi matin Le Monde.

17.04 balkany époux 930620

© MAXPPP

Les accusations de l'ancien ami. L'ancien conseiller général (RPR) des Hauts-de-Seine accuse, dans son nouveau livre French Corruption, Patrick Balkany d'avoir profité de marchés publics de l'OPHLM des Hauts-de-Seine pour s'enrichir. Interrogé fin octobre par les juges d'instruction du pôle financier Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire, Didier Schuller a confirmé ses affirmations. Les magistrats ont ensuite transmis les éléments au parquet de Paris. Les policiers de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) vont désormais enquêter sur le train de vie des Balkany pour vérifier s'il correspond aux revenus déclarés au fisc par le couple.

Condamnation pour l'un, non-lieu pour l'autre. En 2007, Didier Schuller avait été condamné à trois ans de prison au procès des malversations de l'office HLM du 92. Patrick Balkany n'avait pour sa part pas été jugé puisqu'il a bénéficié d'un non-lieu à l'issue de l'instruction. Son ancien ami s'interroge désormais sur son patrimoine immobilier : "Je n'ai aucun patrimoine. Par contre M. Balkany (...) aurait à sa disposition un palais à Marrakech, une résidence de luxe à Saint-Martin, et l'usufruit du Moulin de Giverny", a indiqué Didier Schuller aux juges, selon Le Monde.

Documents à l'appui. Pour appuyer ses dires, Didier Schuller a transmis plusieurs documents à la justice. Parmi eux, un relevé bancaire qui prouve l'existence d'un compte ouvert par Patrick Balkany au Lichtenstein en 1994. Ou encore des rapports de police évoquant des transactions suspectes, notamment la vente d'une société qui aurait, selon Didier Schuller, servi à  masquer le versement de fonds à Patrick Balkany, alors président de l'OPDHLM 92. Certains des documents remis aux juges par Didier Schuller figuraient d'ailleurs dans la procédure qui lui avait valu d'être condamné dans l'affaire des HLM des Hauts-de-Seine.

Le couple réagit par communiqué, sur Twitter. Le couple a réagi à cette annonce vendredi, en début d'après-midi, par la voie d'un communiqué publié sur le compte Twitter de Patrick Balkany. "Monsieur et Madame Balkany sont parfaitement sereins", assure le texte signé de leur avocat, Me Grégoire Lafarge.



Le conseil rappelle ensuite "que (les éléments transmis par Didier Schuller) figuraient tous au dossier des HLM instruit et jugé à Créteil. Ils rappellent que Monsieur Balkany a été totalement relaxé par le tribunal de Créteil au termes d'un jugement dépourvu de toute ambiguïté", poursuit le communiqué.  Le texte note enfin que ces éléments "sont mis en avant et exploités à quelques semaines des municipales", scrutin lors duquel Patrick Balkany pourrait briguer un quatrième mandat à la  tête de la mairie de Levallois.

Une autre affaire. Les Balkany sont déjà visés par une autre enquête judiciaire. La police les soupçonne en effet d'avoir utilisé un policier municipal pour leur compte personnel lors de vacances aux Antilles