Les avocats de DSK montent au créneau

  • A
  • A
Les avocats de DSK montent au créneau
@ Maxppp
Partagez sur :

"On ne peut pas tout accepter ni tout permettre", estime Me Richard Malka, engagé par DSK.

Les conseils de DSK passent à l'attaque. L'ancien directeur du FMI et son épouse Anne Sinclair ont annoncé, lundi, via leurs avocats, leur intention de poursuivre en justice les médias français qui ont fait état d'une éventuelle séparation du couple Sinclair - DSK après la publication dans la presse de SMS évoquant des parties fines dans des hôtels auxquelles aurait participé Dominique Strauss-Kahn.

"Des dérapages graves de la presse"

"Anne Sinclair et Dominique Strauss-Kahn nous ont donné les instructions les plus fermes de saisir la justice de ces débordements et les faire cesser ou condamner", ont déclaré dans un communiqué commun, Mes Henri Leclerc et Frédérique Beaulieu.

"A côté de l'instruction, il y a des dérapages graves de la presse qui se livrent davantage à une inquisition qu'à autre chose" dénonce Me Richard Malka, spécialiste du droit de la presse qui vient de rejoindre l'équipe de conseils de DSK. "Nous y voyons une chasse à l'homme extrêmement malsaine, quelque chose qui relève du voyeurisme" (...) "Or, on ne peut pas tout accepter ni tout permettre", estime l'avocat qui défend également Charlie Hebdo.

" Une chasse à l'homme malsaine" :

Me Henri Leclerc va encore plus loin et dénonce ceux qui lancent "dans la presse des petits morceaux de l'instruction" - invérifiables par les avocats de DSK puisqu'ils n'ont pas accès au dossier – et "cette montagne graveleuse d'insinuations qui portent atteinte à la vie privée d'Anne Sinclair et de Dominique Strauss-Kahn".