Les avertisseurs de radars changent de forme

  • A
  • A
Les avertisseurs de radars changent de forme
Le système participatif de certains détecteurs de radars reste autorisé.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le protocole a été signé, les détecteurs de radars deviendront détecteurs de "zones dangereuses".

Après le tollé généré par la décision d’interdire les détecteurs de radars au printemps dernier, le gouvernement était revenu sur sa décision. A condition que les petits boitiers deviennent des outils de prévention.

Les contours de cette transformation ont été définitivement décidés jeudi, avec la signature d’un protocole d’accord entre l’Etat et les constructeurs d’appareils. Dorénavant, les avertisseurs de radars deviennent des "outils d’aide à la conduite" et ne serviront pas à détecter les radars mais "les zones dangereuses", révèle Le Parisien.

Six mois pour s’adapter

Et ce n’est pas qu’une manipulation de vocabulaire. Bientôt, radars, portions de routes dangereuses, travaux et obstacles à la circulation seront signalés exactement de la même manière sur ces détecteurs. Le conducteur ne pourra donc pas savoir à l’avance s’il risque de se faire flasher ou simplement de passer sous un tunnel.

Le système participatif permettant à chaque automobiliste d’informer les autres de la présence d’un radar reste en place, mais lui non plus ne permettra pas de différencier la nature des dangers signalés.

Les constructeurs disposent de six mois pour mettre en place ces modifications. Les nouveaux produits fonctionneront automatiquement sur ce nouveau modèle et les anciens devront être mis à jour sur Internet pour intégrer ces changements.