Les apéros géants, nouvelle tendance

  • A
  • A
Les apéros géants, nouvelle tendance
@ MAXPPP
Partagez sur :

Lancés sur Facebook, ils ont un succès fou. Et les villes doivent s’y contraindre.

Tous les jeunes en parlent et veulent y être ! Les "apéros party" organisés sur Facebook poussent comme des champignons. Les internautes sont nombreux à se donner rendez-vous et des centaines, voire des milliers à se rassembler pour un apéritif géant.

A Nantes, Lille, Rennes ou encore Caen jeudi soir, l’apéro a eu du succès. Près de 1.800 personnes se sont rassemblées en début de soirée sur les pelouses du château de Caen à l'appel d'un abonné à Facebook pour un "apéro géant", malgré une interdiction préfectorale. Et ce, dans un périmètre où, depuis décembre 2009, un arrêté préfectoral interdit déjà la consommation d'alcool sur la voie publique à partir de 20h.

Car la difficulté pour les villes, c’est de sécuriser les lieux : <iframe class="video" src="http://www.dailymotion.com/embed/video/21637297" frameborder="0"></iframe>

La préfecture du Languedoc-Roussillon a également interdit un "apéro géant" organisé via Facebook et qui devait se tenir à Montpellier le 12 mai prochain. "Plus de 10.000 personnes se sont inscrites sur le groupe de cet évènement, dont l'organisateur est anonyme", a-t-elle expliqué. "Compte tenu des troubles à l'ordre public que pourrait entraîner ce rassemblement de type 'apéro géant', ainsi que des risques de sécurité sanitaire notamment à l'attention des mineurs et des jeunes, de sécurité civile et de sécurité routière, (...) de l'absence de déclaration préalable et d'organisateur identifié, le préfet de la région Languedoc-Roussillon, préfet de l'Hérault, a décidé de prendre un arrêté d'interdiction de ce rassemblement", précise-t-elle.

Lors des derniers apéritifs, des comas éthyliques ainsi que quelques malaises et petites blessures ont été à déplorer. Pour limiter les dégâts, les villes tentent une nouvelle stratégie. Elles font pression sur les organisateurs en leur expliquant qu’ils seraient responsables de tout problème lié à la soirée.

A Nancy, l'apéro prévu jeudi soir a ainsi été annulé par son initiateur. Le jeune homme a pris cette décision après avoir été contacté par la mairie qui l'a mis en garde contre les risques de dérapages. Plus de 8.000 personnes s'étaient inscrites en ligne pour participer à ce "big apéro". "J'ai voulu créer cet événement pour rassembler, réunir des personnes pour se mélanger, créer des liens. Mais j'avoue que cela a pris beaucoup d'ampleur", a expliqué le jeune homme. L'étudiant a indiqué qu'il s'attendait à l'origine à attirer "une centaine de personnes tout au plus", et qu'il avait préféré annuler pour ne pas être tenu pour responsable d'éventuels débordements.

A vos agendas ! D’ici le mois de juin, une vingtaine d’apéros géants sont organisés.

REAGISSEZ - Et vous, un apéro géant, cela vous tente ?