Les allergies de retour… et en avance

  • A
  • A
Les allergies de retour… et en avance
Les cyprés sont, comme chaque année, les premiers à libérer leur pollen.@ MAXPPP
Partagez sur :

INFO E1 - Des cas sont apparus avec un mois d’avance. Risque est élevé avec le pollen de cyprès.

Les cabinets d’allergologues sont pleins. Avec plus d’un mois d’avance, les allergies font leur retour. Les cyprès sont, comme chaque année, les premiers à libérer leur pollen, mais cette fois le risque est particulièrement élevé, prévient le réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), avec un risque particulièrement accru autour du bassin méditerranéen.

"Un risque allergique très élevé"

Selon le dernier bulletin allergo pollinique, publié par l’institut de surveillance, "les pollens de cyprès sont et seront encore suffisamment abondants sur les régions Provence Alpes Côtes d'Azur et Languedoc Roussillon pour provoquer un risque allergique très élevé".

RNSA prévient également que de façon très particulière, cette année, les médecins signalent "une symptomatologie élevée en Ile-de-France, dans le centre et dans les pays de Loire ". Des risques élevés qui pourrait être dus aux cyprès. L’institut met aussi en garde contre "des pollens de graminées sur Angers, Cholet, Nantes, sans gravité, mais non signalés par les observatoires phénologiques".

"Un asthme qui vient de plus en plus tôt"

"On retrouve de plus en plus des conjonctivites fortes, des rhinites et sdevoir

urtout un asthme qui vient de plus en plus tôt et de plus en plus jeune", prévient Michel Thibaudon, directeur du RNSA, interrogé ) par Europe 1. Les allergiques au cyprès doivent donc suivre les conseils de leur médecin et leurs traitements, car cette années, les symptômes sont de plus en plus sévères et de plus en plus difficile à soigner, prévient-on. Michel Thibaudon conseille, pour prévenir les allergies, d'éviter de ramener les pollens du dehors en se rinçant les cheveux et en changeant de vêtements.

"Outre les pollens de cyprès, quelques pollens de bouleau, un peu en avance sont observés sur Paris, Angers, Cholet, La Roche sur Yon, Poitiers, Dijon, et Bart", poursuit RNSA. Les allergies au pollen de cyprès vont encore durer deux ou trois semaines. Mais les allergiques n'en ont pas encore fini. Les pollens de bouleau prendront le relais en avril.