Les actes antisémites en hausse ?

  • A
  • A
Les actes antisémites en hausse ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le Crif dénonce une recrudescence des agressions depuis la tuerie de l'école juive de Toulouse.

Y a-t-il une hausse d'actes antisémites depuis près de trois mois ? Clairement oui, répond le Conseil représentatif des institutions juives de France dans un communiqué. Le Crif sous-entend que la tuerie de l'école d'Ozar Hatorah, perpétrée à Toulouse le 19 mars par Mohamed Merah, est responsable de cette recrudescence.

Plus du double d'actes antisémites sur un an 

"Quatre-vingt dix actes ont été recensés par le ministère de l'Intérieur dans les dix jours qui ont suivi cet attentat", estime-t-il. Selon le Service de protection de la communauté juive (SPCJ), 43 actions violentes et 105 menaces ont été comptabilisées du 19 mars 2012, date de la tuerie de Toulouse, au 30 avril 2012, soit un total de 148 actes, contre 68 l'an dernier à la même époque.

"Dans les semaines qui ont suivi les assassinats de l'école Ozar Hatorah, il y a eu une considérable augmentation du nombre d'actes antisémites", souligne encore le président du Crif Richard Prasquier. Selon lui, l'agression de samedi à Villeurbanne sur trois jeunes juifs s'inscrit "dans la suite de la tuerie de l'école juive Ozar Hatorah de Toulouse".

Sur Europe 1 mardi midi, Richard Prasquier a cependant précisé sa pensée. "Je ne sais pas si cela fait directement suite à l'affaire Merah ou pas. Mais elle a, chez certains, joué comme un rôle de modèle, d'exemple à suivre, et ça, c'est inquiétant", a-t-il détaillé.

Ayrault mène "le combat contre toutes les formes de racisme"

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et son équipe ont décidé de prendre le problème à bras-le-corps. Le premier a qualifié lundi d'"insupportable" l'acte commis dans la banlieue lyonnaise. "Il faut mener en permanence le combat contre toutes les formes d'antisémitisme, de racisme. Il faut le faire à la fois à travers la fermeté mais aussi l'éducation", a-t-il ajouté lors d'un déplacement à Forbach, en Moselle.

Manuel Valls reçoit mardi Richard Prasquier, président du Crif, Joël Mergui, président du consistoire central, Eric de Rothschild et Ron Azogui, du SPCJ, et Jonathan Hayoun de l'Union des étudiants juifs de France. Le ministre de l'Intérieur souhaite "aborder de manière concrète, les questions liées à la sécurité de la communauté juive sur l'ensemble du territoire".