Les actes anti-musulmans en baisse

  • A
  • A
Les actes anti-musulmans en baisse
@ MAXPPP
Partagez sur :

Selon le Conseil français du culte musulman, ces actes ont baissé depuis l'élection de Hollande.

Y-a-t-il un lien entre la fin de la campagne présidentielle et la baisse des actes anti-musulmans ? C'est du moins ce que souligne le bilan du Conseil français du culte musulman, le CFCM, portant sur le premier semestre 2012.  En juin, les actes islamophobes ont en effet baissé de sept points par rapport à juin 2011.

La parole des extrémistes libérée

Au cœur de la campagne présidentielle, marquée par une forte présence de thématiques liées à l'islam, ils avaient, a contrario, connu une hausse de 14 points en mai et de 9 points en avril. "Les différents débats sur le halal, les minarets, la burqa, la laïcité, l'identité nationale, l'immigration et les prières des rues ont libéré la parole des extrémistes sans compter les déclarations d'hommes politiques soucieux de se maintenir au pouvoir en déclarant que les musulmans sont un problème pour la France", a commenté le président de l'Observatoire national contre l'islamophobie, Abdallah Zekri.

Au total, les actes islamophobes ont augmenté au premier semestre 2012 de 14,49 %. Ce sont des actes "pour lesquels il y a eu dépôts de plaintes et de mains courantes dans les commissariats", a précisé Abdallah Zekri. Ce dernier a souligné que "ces chiffres sont au-dessous de la réalité, car nombreux sont les musulmans qui ne souhaitent pas porter plainte, considérant à tort ou à raison, qu'il n'y aura pas d'aboutissement".

En mars dernier, la Commission nationale consultative des droits de l'Homme soulignait également une progression du racisme anti-musulman. Selon cette étude, les actes et menaces racistes contre eux ont augmenté de 33,6% en un an. L'organisme épinglait également les thématiques abordées pendant la campagne présidentielle. "Cette tendance est liée en partie à certains discours politiques ou certains débats nationaux sur l'attitude de quelques-uns de nos concitoyens", commentait la Commission nationale consultative des droits de l'Homme.

93% des musulmans ont voté François Hollande

Selon une autre étude du Cevipof réalisée auprès de 9.000 personnes après le second tour de la présidentielle, les électeurs de confession musulmane ont largement voté pour le candidat socialiste. "93% des Français de religion musulmane ont voté François Hollande", précise le Cevipof.

Pendant la campagne, le chef de l'État avait tenté d'apaiser le climat tendu suite aux déclarations de François Fillon sur les "méthodes ancestrales" d'abattage halal et casher. Le candidat socialiste avait à son QG de campagne le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, et le dirigeant du Conseil français du culte musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui.