Les 12 comptes secrets de Bettencourt

  • A
  • A
Les 12 comptes secrets de Bettencourt
Liliane Bettencourt et son mari avaient douze comptes à l'étranger, selon Mediapart.
Partagez sur :

Le fisc français a mis la main sur des documents accablants pour la milliardaire, selon Mediapart.

Liliane Bettencourt est dans le viseur de du fisc français. L'héritière de l'empire L'Oréal aurait dissimulé avec son mari durant des années l'existence de comptes bancaires en Suisse et à Singapour, selon Mediapart. Le site s'appuie sur un rapport de la direction nationale des vérifications de situations fiscales (DNVSF) dans lequel ces informations sont contenues.

Les enregistrements clandestins d'une conversation entre Patrice de Maistre, le gestionnaire de fortune de la milliardaire de 89 ans, et cette dernière, réalisés par le majordome en 2010 faisaient état de deux comptes en Suisse. Or d'après le rapport que s'est procuré Mediapart, pas moins de onze comptes suisses et un singapourien auraient accueilli de l'argent de manière illégale.

Eparpillés dans six établissements bancaires

Fin 2010, lorsque l'intégralité des fonds étrangers sont ramenés en France, il ne reste "que" 100 millions d'euros, contre 121 millions en 2008.  Les douze comptes étaient hébergés par six établissements différents : la Banque cantonale vaudoise (BCV), l'Union des banques suisses (UBS), Julius Bär, Hyposwiss, Baring brothers une succursale de la LGT à Singapour.

Selon le fisc, qui a enquêté avec l'aide des successeurs de Patrice de Maistre, le nom de Liliane Bettencourt était associé à tous ces comptes, rapatriés en France il y a un an suite aux révélations successives dans l'affaire Bettencourt.

A qui sont allés les virements ?

L'administration fiscale française a relevé de nombreuses opérations sur les comptes suisses de la milliardaire et de feu André Bettencourt. Un compte dénommé "Bora", ouvert dans les années 1970 et fermé en 2008, "n'a jamais cessé d'opérer des versements, suspects par nature", explique Mediapart, qui a eu connaissance d'une quinzaine de virements.

Des sommes à sept chiffres et des plus petites sommes de plusieurs centaines de milliers d'euros ont régulièrement été virées vers des comptes étrangers du compte "Bora" des Bettencourt, crédité jusqu'à 92 millions d'euros.

Seule une commission rogatoire internationale menée par un juge d'instruction pourrait  enquêter pour savoir où sont allées toutes ces sommes et à quoi elles ont servi. Mais pour identifier les bénéficiaires de ces virements avantageux, les juges de Bordeaux en charge désormais de l'affaire Bettencourt doivent donner leur aval…