Leonarda est-elle italienne ?

  • A
  • A
Leonarda est-elle italienne ?
Le père de l'adolescente assure avoir menti et a montré des documents d'identité italiens pour ses enfants.@ Capture écran France 24
Partagez sur :

Le père de l'adolescente assure avoir menti et a montré des documents d'identité italiens pour ses enfants.

L'info. Quelques jours après l'expulsion d'une adolescente, avec le reste de sa famille, vers le Kosovo, le flou reste entier sur leur nationalité. Le père de Leonarda a en effet reconnu avoir menti aux autorités françaises pour obtenir le statut de réfugié : ses enfants ne seraient pas kosovares mais italiens. Pour appuyer ses dires, Resat Dibrani a montré des documents à Europe 1. Il s'agit de cinq certificats de naissance, envoyés par l'Italie au ministère de l'Intérieur kosovare.

Nés en Italie... Ces papiers concernent Leonarda, sa soeur et trois de leurs frères. Ils attestent que les enfants sont nés à Fano, une petite ville sur la cote adriatique. La petite dernière serait, elle, née en France en 2011. Quant à la mère de Leonarda, elle n'a aucun papier prouvant son identité.

... mais pas Italiens. Ces documents ne font néanmoins pas automatiquement de Leonarda et ses frères et soeurs des Italiens ou des Français puisque leurs parents n'ont pas ces nationalités. Les enfants ne sont néanmoins pas apatrides mais pas kosovares non plus car ils ne sont pas nés au Kosovo.

"On retournera en France". Les autorités kosovares assurent toutefois que la famille Dibrani peut rester sur le territoire si elle le désire. Mais cette option n'est pas du tout dans les intentions de Leonarda et sa famille. Si la France leur donne l'autorisation de revenir, tant mieux. Mais même sans autorisation, les Dibrani ont bien l'intention de revenir. "Je suis déterminé. On retournera en France de toute façon. Moi, je pourrais rester sur ma terre mais les enfants ne veulent pas et je veux le mieux pour eux", confie le père de Leonarda à Europe 1.

Resat Dibrani a d'ailleurs déjà toute la logistique en tête. Deux jours de voyage, en voiture à travers la Serbie puis la Croatie. Le père de Leonarda assure aussi qu'il cherchera du travail dès son arrivée en France. Il souhaite un contrat d'un an au minimum pour pouvoir s'installer définitivement.

>> A LIRE AUSSI

• L'INFO - Une ado arrêtée et expulsée pendant une sortie scolaire
 • LA POLEMIQUE - Les versions divergent
• ANALYSE - Quand Trierweiler évoque l'affaire Leoanarda
• DECRYPTAGE - Expulsion de Leonarda : que dit le droit ?
• TEMOIGNAGE - Leonarda : "j'avais honte et j'étais en colère"
• POLITIQUE - Expulsion de Leonarda : Valls isolé
• ZOOM - Une enquête pour quoi faire ?
• DERNIÈRE MINUTE - Valls lance une enquête
• REACTION - Ayrault prend des engagements