Leonarda a une sœur dans la Meuse mais...

  • A
  • A
Leonarda a une sœur dans la Meuse mais...
@ Max PPP
Partagez sur :

Emina est en situation régulière depuis dix ans mais refuse d'accueillir sa sœur expulsée au Kosovo.

Toute la famille de Leonarda n'a pas été expulsée au Kosovo. Une sœur aînée de la jeune fille vit en effet dans la Meuse en situation régulière. Elle a toutefois confié ne pas être en mesure d'y accueillir la collégienne rom expulsée au Kosovo.

>> A lire - Les tergiversations de Leonarda

Leonarda pas la bienvenue chez sa sœur. Elle s'appelle Emina et habite avec son mari et leur enfant à Contrisson. Emina vit en situation régulière depuis plus de dix ans. Une situation idéale pour un éventuel retour de Leonarda en France ? Pas vraiment. La sœur de la jeune collégienne n'envisage en effet absolument pas d'accueillir Leonarda chez elle, où elle partage déjà sa maison avec une famille de réfugiés kosovars, dont son mari. "Je ne peux pas l'accueillir. Je la mettrais où ? C'est juste une maison ici, il n'y pas dix maisons", a-t-elle expliqué par téléphone à l'AFP.

19.10.Leonarda.Dibrani2.Reuters.930.620

© REUTERS

"Je ne pense pas qu'elle va revenir en France". Selon le maire de la commune, François Clause, la sœur de Leonarda et son mari "sont des gens connus dans le village, qui ne posent pas de problèmes, à l'exception de voisins qui se sont plaints de tapage." Egalement interrogé, son mari a par ailleurs estimé que Leonarda "ne devait pas revenir toute seule en France". Une critique directe contre le président, qui a proposé samedi à Leonarda de poursuivre sa scolarité en France à condition de revenir seule. "A 15 ans, ce n'est pas normal. C'est toute la famille ou rien. Mais je ne pense pas qu'elle va revenir en France, je pense qu'elle va rester au Kosovo",a commenté le mari d'Emina

Un retour peu probable. Mardi, la jeune fille a dit "hésiter" à accepter la solution de François Hollande, avant d'exclure fermement quelques heures plus tard de revenir seule en France. De son côté, la préfète de la Meuse indique au Point que l'arrivée de Leonarda n'est "absolument pas à l'ordre du jour. Ce dossier est géré directement par le ministère de l'Intérieur. Rien n'est envisagé. De toute façon, il faudrait que Leonarda fasse une demande officielle à l'ambassade de France avec une autorisation parentale."

>> A LIRE AUSSI SUR CE SUJET
• L'INFO - L'expulsion est "conforme à la réglementation"
• RETOUR SUR - Une ado arrêtée et expulsée pendant une sortie scolaire
• LA POLEMIQUE - Les versions divergent
• ANALYSE - Quand Trierweiler évoque l'affaire Leoanarda
• DECRYPTAGE - Expulsion de Leonarda : que dit le droit ?