Le voyage qui met en émoi Air France

  • A
  • A
Le voyage qui met en émoi Air France
L'ancien directeur général d'Air France, sa femme et des proches ont voyagé presque gratuitement.@ MAX PPP
Partagez sur :

L'ancien directeur général d'Air France a finalement renoncé à son voyage presque gratuit à l'lle Maurice.

Face au tollé provoqué par le tarif préférentiel auquel a bénéficié l'ancien PDG d'Air France, ce dernier a renoncé à son voyage à l'Ile Maurice. "Afin de clore cette polémique inutile, j'ai décidé de renoncer, pour ce voyage, aux billets à tarifs préférentiels auxquels j'ai droit comme l'ensemble des anciens dirigeants de la compagnie", a-t-il fait valoir via un porte-parole de la compagnie aérienne.

Pierre-Henri Bourgeon, sa femme et deux de leurs proches avaient déboursés 24 euros chaque pour leur place en business sur un vol Air France en direction de cette île de l'Océan Indien.

Alors que la compagnie aérienne est soumise à des économies drastiques, ce régime de faveur avait suscité un vif émoi au sein du personnel d'Air France. Selon une source syndicale, les proches de l'ancien dirigeant ont même reçu une approbation spéciale du nouveau patron d'Air France, Alexandre de Juniac, pour pouvoir voyager sur cette destination."Il y a normalement un embargo sur les vols Maurice en cette période de l'année qui a été levé pour la famille Gourgeon", souligne le syndicat.

"Il bénéficie de billets à tarifs préférentiels"

Même si Pierre-Henri Gourgeon a démissionné de la tête d'Air France-KLM en octobre dernier, il bénéficie, "au même titre que tous les anciens dirigeants d'Air France, de billets à tarifs préférentiels sur la compagnie.

Ces dispositions figurant dans les accords transactionnels de départ 'confidentiels' ne sont pas assimilables au système des GP (facilités de transport pour le personnel) et ne sauraient répondre aux mêmes règles de fonctionnement", a réagi un porte-parole. Et ajouté : "c'est dans ce cadre là que l'ancien directeur général d'Air France-KLM peut voyager dans ces conditions tarifaires".

"C'est scandaleux"

Plusieurs pilotes et chefs de cabines s'étaient indignés, soulignant que la direction a précisément décidé en janvier de supprimer ce niveau tarifaire. "C'est scandaleux. Pierre-Henri Gourgeon était payé plus d'un million d'euros par an et il ne peut pas payer ses billets et ceux de ses enfants?", s'était interrogé un pilote sur moyen-courrier, qui avait requis l'anonymat.

"La direction nous demande de nous serrer la ceinture et elle continue de laisser des privilèges aux ex dirigeants. Je suis écoeurée", avait encore déclaré une chef de cabine.

En janvier dernier, Air France-KLM avait annoncé des mesures d'urgence pour économiser deux milliards d'euros sur trois ans.