Le train Corail payé par les péages

  • A
  • A
Le train Corail payé par les péages
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le prix du péage autoroutier pourrait augmenter pour financer des lignes déficitaires de la SNCF.

Sur l’ensemble des lignes de nuit et interrégionales de la SNCF, quatre seulement sont rentables. Pour financer toutes les autres, qui perdent chaque année près de 200 millions d’euros, l’Etat pourrait augmenter en 2011 le prix du péage autoroutier et celui des billets du TGV.

Cette hausse resterait toutefois très légère. Elle augmenterait, par exemple, un trajet en voiture Paris-Angers de 25 centimes, et le billet TGV d’un Paris-Strasbourg de 78 centimes.

Une taxe écologique

Pour Jean Sivardière, président de Fédération nationale des associations d'usagers des transports (FNAUT), une taxe sur les péages s’inscrit pleinement dans les préoccupations écologiques du moment. "Un usager d’un mode de transport nocif pour l’environnement paye pour financer un mode de transport beaucoup plus respectueux", explique-t-il à Europe 1.

Il n’est pas non plus contre la création d’une nouvelle taxe en temps de crise. "Comme il y a beaucoup d’automobilistes sur les autoroutes, il suffit d’augmenter un tout petit peu le prix du péage pour arriver à collecter des sommes très importantes", assure-t-il.

La SNCF se plaint depuis longtemps de ces lignes déficitaires (Corail, Téoz, Intercités et trains de nuit), qu'elle doit assumer au nom du service public. "Il y a une menace très sérieuse depuis trois ans", continue Jean Sivardière. "La SNCF supprime discrètement des services Corail, en particulier des liaisons de nuit. Si on n’arrive pas à trouver un financement pour le déficit des trains en circulation, on va assister à un élagage de ces services".

Une application dès janvier 2011

Un contrat qui liera l’Etat à la SNCF, et qui permettra cette nouvelle taxe, aura une durée de trois ans. D’autres pistes pour financer ces lignes déficitaires sont également à l’étude, comme taxer les billets d'avion sur les vols domestiques. Un choix définitif sera en tout cas pris dès l’automne, pour une application dès janvier 2011.