Le syndicaliste du FN reçu par la CGT

  • A
  • A
Le syndicaliste du FN reçu par la CGT
@ Maxppp
Partagez sur :

REPORTAGE - Fabien Engelmann, candidat FN aux cantonales, était convoqué par la CGT.

Fabien Engelmann ne s'attendait pas à une telle bronca. Arrivé à 14 heures au siège de son syndicat à Montreuil, ce cégétiste et candidat FN aux cantonales en Moselle a été accueilli par quelque 500 militants de la centrale. Sifflets, crachats, rien ne lui a été épargné, pas même de se faire traiter de "facho", a pu observer un reporter d'Europe 1. La quinzaine de "gros bras" de la CGT qui l'escortaient n'étaient pas de trop.

Serge, militant venu spécialement de Saint-Ouen, ne veut qu'une chose : que Fabien Engelmann "démissionne" :

Fabien Engelmann a quitté les instances disciplinaires de la CGT une heure plus tard, par une porte dérobée. "La CGT est restée sourde à mes arguments", a-t-il dit aux journalistes, à qui il avait lui-même donné rendez-vous dans Paris. Dans un premier temps, le Front national avait annoncé aux journalistes que leur protégé s'adresserait à la presse à sa sortie du siège du syndicat à Montreuil. Une provocation pour les militants CGT, qui ont tout fait pour l'en empêcher.

Le syndicaliste frontiste a précisé avoir saisi vendredi le tribunal de Bobigny, afin de porter plainte pour "discrimination politique" contre la CGT. Le syndicat, de son côté, statuera sur le sort de Fabien Engelmann le 6 avril prochain. L'exclusion est le scénario le plus probable.