Le squat de la place des Vosges vidé

  • A
  • A
Le squat de la place des Vosges vidé
Expulsion du squat de la place des Vosges@ MAXPPP
Partagez sur :

Tôt samedi matin, la police a expulsé les membres du collectif Jeudi Noir.

La police a procédé, tôt samedi matin, à l'expulsion des squatteurs de la place des Vosges à Paris, dont la cour d'appel avait ordonné vendredi l'expulsion sans délai.

"Pour l'instant, on est toujours chez nous"

La police est arrivée vers 07 heures et a "défoncé la porte d'entrée", a fait savoir une porte-parole du collectif Jeudi Noir.

Après l'expulsion, selon la préfecture de police, une cinquantaine de personnes, ex-squatteurs, syndicalistes et militants associatifs, ont manifesté autour de l'hôtel particulier pour montrer leur désaccord. Ils ont notamment coupé la circulation dans la rue Saint-Antoine (IVe arrondissement) voisine, avant de revenir devant une entrée du bâtiment, rue de Birague.

Là, ils ont tenté de forcer l'entrée de l'hôtel particulier, gardé par la police, en repoussant les agents. Bousculés, ces derniers ont fait usage de grenades lacrymogènes pour se dégager.

La cour d'appel de Paris a ordonné l'expulsion

La cour d'appel de Paris avait ordonné vendredi l'expulsion sans délai des squatteurs membres du collectif Jeudi Noir qui occupent depuis un an un hôtel particulier de la place des Vosges à Paris (IVe arrondissement), une expulsion assortie du versement d'indemnités d'environ 80.000 euros.

Une trentaine de squatteurs avaient envahi en octobre 2009 cet hôtel particulier d'environ 1.500 mètres carrés inoccupé depuis 1966, un vrai "scandale alors que la capitale manque cruellement de logements", a toujours dénoncé Jeudi Noir.

Mais la propriétaire des murs, Béatrice Cottin, 88 ans, se sent lésée. Elle a attaqué les squatteurs en justice pour obtenir leur expulsion.