Le SM écrit à Courroye le "martyr"

  • A
  • A
Le SM écrit à Courroye le "martyr"
@ MAX PPP
Partagez sur :

Le Syndicat de la magistrature attaque notamment le procureur de Nanterre sur son "indépendance".

Le procureur de Nanterre Philippe Courroye, réputé proche de Nicolas Sarkozy et qui s'oppose au projet de la Chancellerie de le nommer avocat général à Paris, s'estimait "lynché", dans les colonnes du Figaro daté de mercredi. Un terme qui a fait bondir le Syndicat de la magistrature. Les représentants de cette organisation marquée à gauche ont donc répliqué jeudi en écrivant une "lettre ouverte à Philippe Courroye, comédien et martyr".

"Ainsi, vous seriez la ‘victime d’une procédure d’exception’, d’un ‘traitement inique’ (et unique), point d’orgue d’une véritable 'chasse à l’homme’ orchestrée par ‘certaines organisations’ dans le but de vous ‘lyncher’. Bigre ! Mais que font les défenseurs des droits de l’Homme ?", ironise le SM.

>> Pour lire l'intégralité de la lettre, cliquez ici.

Et le syndicat d’attaquer, en y mettant les formes toutefois, le magistrat sur la question de l’indépendance. "Votre 'force de caractère' et votre 'ténacité', comme vous dites, vous permettent de faire face à cette épreuve atroce avec flegme, car vous n’êtes pas de 'ceux qui subissent' ou 'qu’on attelle' ou qui mettent 'un genou à terre' ou qui cèdent aux 'injonctions politiques ou syndicales', etc. Vous êtes, en effet, l’indépendance incarnée. Il est vrai que nous aurions pu nous en rendre compte plus tôt..."

"Qu’il nous soit permis, enfin, de vous remercier pour cette phrase magnifique : 'Afin de préserver mon indépendance, je n’ai jamais été affilié à un syndicat ou à un parti'. Venant de vous, quel hommage !", conclut le Syndicat de la magistrature qui ponctue la fin de sa lettre d’un "bien cordialement".