Le service civique est lancé

  • A
  • A
Le service civique est lancé
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le nouveau système de volontariat espère toucher 10.000 jeunes cette année.

L'agence du service civique est entrée en fonction mardi. L'objectif est de "faire émerger une génération engagée", indique son site internet. Le service civique doit servir à renforcer la cohésion nationale et la mixité sociale. Il est dans la même veine que son prédécesseur le service civil, lancé par Jacques Chirac. Mais cette fois, le gouvernement veut réussir à toucher plus de jeunes.

Missions en France ou à l’étranger

Le service civique s’adresse aux jeunes âgés de 16 à 25 ans, de nationalité française, ressortissant de l’Union européenne ou justifiant d’un an de séjour en France. Le nouveau système, simplifie tous les anciens types de volontariats. Il prévoit un service civique d'une durée de six à douze mois, pour lequel les volontaires toucheront 440 euros nets par mois (payés par l'Etat) plus une prime de 100 euros versée par l'organisme d'accueil. L'Etat prendra en charge la couverture maladie, maternité et les cotisations retraite.

Les volontaires seront accueillis dans une association, une collectivité locale, une ONG, tant en France qu'à l'étranger. Ils pourront intervenir dans neuf domaines comme la culture, l’humanitaire, l’éducation, l’environnement, la santé ou la solidarité.

10% d’une classe d'âge en 2014

Le président de l’Agence du Service Civique, Martin Hirsch, espère "10.000 candidatures sérieuses d'ici fin 2010". Pour l’instant 3.500 jeunes ont fait acte de candidature et proposé leur CV. Le dispositif espère arriver à 75.000 en 2014, soit 10% de la classe d'âge des 16/25 ans. Pour cela, il est doté d’un budget de 40 millions d’euros cette année. L’enveloppe devrait attendre 500 millions d’euros en 2014.

Martin Hirsch, "père" du service civique, a été nommé président de l'Agence du service civique. Il sera secondé dans sa tâche par deux vice-présidents, les anciens ministres de l'Education Luc Ferry et de la Coopération Jacques Godfrain.