Le Rwanda n'exige pas d'"excuses"

  • A
  • A
Le Rwanda n'exige pas d'"excuses"
Paul Kagame reçu par Nicolas Sarkozy à l'Elysée.@ REUTERS
Partagez sur :

Un rapport rwandais accuse pourtant des militaires français d'avoir participé au génocide en 1994.

En visite officielle en France pour la première fois, le président rwandais Paul Kagame a dit ne pas demander à la France des excuses pour son rôle au Rwanda en 1994. "Des excuses ou pas d'excuses, je préfère laisser ces questions aux gens qui sont concernés. Je ne peux forcer personne. Je ne peux supplier personne. Je n'ai pas à éduquer quiconque sur quoi que ce soit, chacun a sa façon de gérer les choses face à sa propre conscience", a-t-il déclaré à l'AFP.

"Dépasser les différends passés"

Un rapport rwandais accuse pourtant toujours des militaires français d'avoir participé au génocide rwandais. Longtemps Kigali a d'ailleurs demandé des excuses à la France. Désormais, Paul Kagame entend dépasser les "différends passés" entre la France et le Rwanda. "L'objectif est (...) de voir comment aller de l'avant pour bâtir une meilleure relation à l'avenir", a-t-il confié.

Sarkozy avait concédé un "aveuglement" de la France

Paul Kagame s'est dit "heureux" d'être en France. Sa visite fait suite à celle de Nicolas Sarkozy à Kigali en 2010 qui avait ouvert la voie à une normalisation des rapports entre les deux Etats. Le président français avait alors reconnu "une forme d'aveuglement" de la France pour n'avoir "pas vu la dimension génocidaire" du régime hutu d'alors, que Paris a soutenu jusqu'en 1994.