Le Ritz va fermer pour plus de deux ans

  • A
  • A
Le Ritz va fermer pour plus de deux ans
@ MAXPPP
Partagez sur :

L'hôtel de luxe prévoit 27 mois de travaux. Près de 500 salariés vont être congédiés.

Il a vu défiler Marcel Proust, Ernest Hemingway ou encore Lady Diana. Le Ritz, hôtel parisien emblématique appartenant au milliardaire égyptien Mohammed Al Fayed, va fermer ses portes à l'été 2012 pour plus de deux ans de travaux. Un lifting dont le prestigieux établissement "avait besoin", selon des professionnels du secteur : sa dernière rénovation d'envergure date de 1979. Et malgré ses cinq étoiles, il n'a pas réussi à obtenir le label Palace en mai dernier.

La fermeture inquiète les salariés : seuls "environ une trentaine d'emplois", sur près de 500, seront conservés pour la gestion de l'hôtel pendant les travaux. Les autres risquent le licenciement. D'après un porte-parole, "les discussions se poursuivent" avec les instances du personnel pour déterminer le nombre de suppressions d'emplois.

Une rénovation nécessaire

Pour un délégué syndical CFDT, la direction "ne donne pas l'impression de vouloir préserver les emplois". "On sent que la direction veut licencier le personnel, tout raser, pour refaire du neuf avec des nouvelles personnes", a-t-il déploré.

Mais les experts jugent cette rénovation nécessaire. L'établissement, qui comprend 160 chambres et suites, proposées à partir de 850 euros la nuit, doit faire face à une nouvelle concurrence. Le marché de l'hôtellerie de luxe dans la capitale a en effet été bouleversé par l'arrivée de nouveaux acteurs venus d'Asie, comme la chaîne singapourienne Raffles, qui s'est installée en 2010 au Royal Monceau, dans le VIIIe arrondissement, après deux ans de travaux.

La chaîne hong-kongaise Shangri-La a quant à elle ouvert un établissement près de la place d'Iéna, avec vue imprenable sur la Tour Eiffel. Enfin, un hôtel Peninsula, qui ambitionne d'arborer 5 étoiles, doit ouvrir en 2012.