Le rapport qui épingle Quick

  • A
  • A
Le rapport qui épingle Quick
Un rapport de trois pages épingle Quick.@ MAXPPP
Partagez sur :

Dans un restaurant d'Avignon, plusieurs infractions aux règles d’hygiène ont été constatées.

L’enquête sur la mort du jeune garçon qui avait mangé dans un restaurant Quick d'Avignon se poursuit. Selon un rapport de trois pages, actuellement entre les mains de la juge d’instruction, de graves manquements aux règles d'hygiène et d'entretien ont été constatés par les agents de la direction départementale de la protection de la population dans ce fast-food d’Avignon.

Déjà épinglé en 2008

Au lendemain de la mort de Benjamin, 14 ans, probablement décédé à la suite d’une intoxication alimentaire selon les derniers éléments fournis par la procureur, tout a été passé au crible dans le restaurant où il avait dîné. Et selon les résultats, quatorze prélèvements ne sont pas conformes.

Le rapport souligne par exemple que des plinthes sont décollées, rendant impossible en l’état un nettoyage et une désinfection efficace. Pire, le restaurant avait déjà été épinglé en novembre 2008 et la vétusté de certaines installations s’est même aggravée depuis.

Attente de nouveaux résultats

De son côté, Quick tente de se défendre au moins sur l’essentiel. Selon la chaîne de restaurants, tout ce qui concerne la nourriture et la chaîne du froid est conforme. Et d’assurer que ce qui avait été pointé du doigt en 2008 est aujourd’hui réparé.

Pour autant, le fast-food reste fermé sur décision préfectorale. Quant à la procureure, elle attend d’ici quelques jours le résultat des expertises diligentées auprès de trois laboratoires sur la nature des toxines relevées dans le corps de l’adolescent.

Mais pour l'instant, rien ne permet d'établir un lien formel entre l'intoxication alimentaire et le repas pris par le jeune homme dans le restaurant Quick.