Le Quick halal en questions

  • A
  • A
Le Quick halal en questions
@ MaxPPP
Partagez sur :

Malgré la polémique récente, de nouveaux restaurants ouvrent en France, mercredi.

La décision était connue depuis cet été, elle a été annoncée officiellement mardi par Quick. A compter du 1er septembre, 14 nouveaux restaurants 100% halal ouvrent leurs portes en France. Europe1.fr fait le point sur cette offre, pour le moins contestée.

Les lieux. Dix de ces 14 nouveaux restaurants sont situés en Ile-de-France, principalement dans le département de Seine-Saint-Denis (Montreuil, La Courneuve, Saint-Ouen, Sevran, Rosny), dans le Val-de-Marne (Créteil et Villeneuve-saint-Georges), en Seine-et-Marne (Chelles et Dammarie-lès-lys). Les autres sont situés à Reims, à Strasbourg, à Creil-Nogent (Oise) et à Kingersheim (Haut-Rhin).

La polémique. La chaîne de fast-food a déjà expérimenté cette formule depuis l'hiver dernier dans huit établissements, dont celui de Roubaix, où une vive polémique avait éclatée. Certaines municipalités comme la ville de Roubaix, estimaient discriminatoire le choix des huit restaurants, alors que d’autres, comme la commune de Marseille, reprochaient à Quick de ne pas proposer une offre diversifiée avec choix entre viande halal et non halal.

La réponse. Face au tollé, et notamment la colère des élus locaux, l'enseigne avait dû faire des concessions en s'engageant à offrir des produits non halal. Outre des hamburgers garnis de viande de boeuf et de volaille abattus selon le rituel musulman, et dans lesquels la dinde fumée remplace le bacon, les restaurants tests proposaient de la bière et des produits à base de poissons ou de fromage.

La nouveauté. Soucieux de ne pas se voir accuser une nouvelle fois de discrimination, la chaîne de restauration a cette fois décidé de proposer à la vente un hamburger traditionnel. L’offre sera disponible à la fin de l’année. Objectif ? "Avoir une réponse pour chaque type de clientèle" explique t-on chez Quick.

Une précision de taille, cependant. Le hamburger classique ne sera pas préparé sur place, mais pourra être uniquement réchauffé dans le Quick 100% halal. La raison ? "Garantir la traçabilité des commandes" précise l'entreprise à Europe 1.fr. "On ne peut pas fabriquer le même burger, halal et non halal sur la même ligne de production".