Le procès Krombach ne reprendra pas

  • A
  • A
Le procès Krombach ne reprendra pas
Les experts médicaux avaient demandé un arrêt de deux semaines des audiences.@ MAXPPP
Partagez sur :

La cour a décidé de reporter le procès en raison de l'état de santé de l'accusé.

Le procès de Dieter Krombach est renvoyé sine die. Jeudi, la cour d'assises de Paris a décidé de renvoyer le procès du médecin allemand poursuivi pour le meurtre de sa belle-fille Kalinka, en 1982, suite des problèmes de santé de l'accusé.

Deux experts médicaux ont conclu, après un malaise coronarien ayant provoqué une hospitalisation à Paris dimanche dernier, que l'accusé avait besoin d'au moins deux semaines de repos complet. Les médecins avaient également demandé des audiences de trois heures au maximum après cette période de repos, selon les informations d'Europe 1.

Aussi la cour a préféré reporter, au cours d'une audience assez houleuse, le procès pour la bonne "continuité des débats". Déjà suspendu lundi, le procès n'aura donc duré que quelques jours. Il s'était ouvert mardi 29 mars et le verdict devait être rendu le 8 avril.

Un autre jury

Le procès reprendra dans son intégralité au cours d'une autre session d'assises, avec un autre jury à une date qui n'est pas encore fixée, même si la présidente de la cour Xavière Siméoni a dit espérer que l'audience puisse se tenir avant la fin de l'année.

Après avoir été transféré dimanche de la prison de Fresnes à l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, Dieter Krombach a réintégré mercredi le service hospitalier de Fresnes. L'accusé, qui se déplace à l'aide d'une béquille, était apparu affaibli depuis le début du procès, disant avoir subi plusieurs infarctus au cours des dernières années.

Des "malaises cardiaques à la demande"

Depuis plus de 29 ans, le père de la victime, André Bamberski, est convaincu que Dieter Krombach, beau-père de Kalinka, a violé et tué l'adolescente de 14 ans. Il s'est battu pour qu'il soit jugé, allant jusqu'à le faire enlever en Allemagne afin de permettre son interpellation en France. Il est persuadé que Dieter krombach fait des "malaises cardiaques à la demande".

André Bamberski a vivement réagi à l'issue du renvoi du procès : "le procès n'aura pas lieu, et aura-t-il lieu dans les prochains mois ? Pour moi, il a a effectivement la confirmation qu'il y a a eu des dispositions pour que ce procès ne se tienne pas jusqu'à la fin", accuse le père de Kalinka, au micro d'Europe 1.

"Mon père va mourir" en détention

Cette mise en cause met en colère Diana, la fille du médecin allemand. "Cela veut dire que mon père doit rester en détention jusqu'à la fin de l'année à attendre ? Et vous croyez qu'avec ça il ira mieux ? il va mourir d'ici là", déclare-telle, à Europe 1, en colère.