Le procès Heaulme reporté, et après ?

  • A
  • A
Le procès Heaulme reporté, et après ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

Une information judiciaire devrait être ouverte pour déterminer l'éventuelle implication d'Henri Leclaire dans le double meurtre de Montigny-lès-Metz.

Et s'il y avait désormais deux suspects dans l'affaire du double meurtre de Montigny-lès-Metz ? C'est pour le vérifier que la cour d'assises de Metz a renvoyé le procès de Francis Heaulme à une session ultérieure. L'objectif de ce renvoi est d'obtenir l'ouverture d'une information judiciaire visant Henri Leclaire. Ce dernier, qui avait d'abord été mis hors de cause dans l'affaire, est à présent suspecté d'avoir été aux côtés de Francis Heaulme le jour du meurtre. C'est son témoignage confus, et les témoignages accablants de deux personnes, mardi à la barre, qui ont incité le tribunal à demander l'ouverture d'une information judiciaire.

Vers l'ouverture d'une nouvelle enquête. Me Hellenbrand, l'avocat de ce dernier, avait lui même reconnu mardi en début d'après-midi que l'on s'orientait vers une mise en examen de son client. Un juge d'instruction devrait donc être nommé dans les prochains jours. Il sera chargé de démêler le cas d'Henri Leclaire et notamment sur sa présence, ou non, aux côtés de Francis Heaulme, le jour du crime.

... et d'un procès avec deux accusés. S'il y a assez d'éléments, ce dernier sera renvoyé, à son tour, devant une cour d'assises. Il y aurait donc dans ce cas un procès avec deux accusés. Un procès qui ne devrait pas intervenir avant deux ans.

henri leclaire affaire montigny CAPTURE ENVOYE SPECIAL 930620

© CAPTURE D'ECRAN ENVOYE SPECIAL

Quelles suspicions pèsent sur lui ? A l'époque du drame, Henri Leclaire travaillait dans une imprimerie située à proximité des lieux du crime. Son comportement dans les jours qui suivent le crime intrigue les gendarmes. Durant sa garde à vue, il s'était même accusé du double meurtre d'Alexandre Beckrich et Cyril Beining, 8 ans, massacrés à coups de pierre, au bord d'une voie ferrée. Il s'était ensuite rétracté. Et après une reconstitution des faits, les enquêteurs l'avaient mis hors de cause.

Mais en 2012, il se confie de nouveau. Pas aux enquêteurs cette fois, mais à une juriste à qui il livre régulièrement ses courses. C'est le témoignage de cette dernière qui a fait basculer l'audience de mardi. Elle affirme qu'Henri Leclaire lui a confié avoir frappé les enfants pour les punir. Mais qu'il lui a assuré ne pas être l'auteur des meurtres. Un témoignage qui vient alimenter la piste d'une complicité entre Francis Heaulme et Henri Leclaire le jour du crime. Les deux hommes travaillaient d'ailleurs pour la même entreprise à l'époque des faits. Enfin, cette hypothèse semble assez cohérente sachant que Francis Heaulme a souvent entrainé avec lui un complice.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

L'INFO - Le procès de Francis Heaulme renvoyé

EN DIRECT - "Je ne me souviens pas", répète Henri Leclaire

COMPTE-RENDU - Et le procès Heaulme devint le procès Leclaire

PORTRAIT - Procès Heaulme : qui est Henri Leclaire ?

ZOOM - Comment l'enquête est remontée jusqu'à Heaulme ?

PORTRAIT - Dans le box avec Francis Heaulme