Le procès Agnelet vire au règlement de comptes

  • A
  • A
Le procès Agnelet vire au règlement de comptes
@ Maxppp
Partagez sur :

PAROLES - Guillaume, le fils aîné de Maurice Agnelet, accuse son père du meurtre d’Agnès le Roux. Son frère Thomas estime que 'c’est du délire".

Coup de théâtre et familles déchirées. "On est dans un film de Gabin où la famille règle ses comptes à la barre". Thomas Agnelet, fils cadet de Maurice, exagère à peine tant la réalité a dépassé la fiction ce lundi, après trois semaines de procès. Aujourd’hui, le fils aîné de Maurice, Guillaume, a écrit les premières lignes du scénario où deux familles sont mises à rude épreuve. 

"Mon père est un meurtrier". 37 ans après les faits, Guillaume prononce cette phrase qui suspend l’assemblée : "Je suis convaincu que mon père est un meurtrier". Un témoignage étonnant venant d’un fils fidèle et dévoué, qui défendait son père sur les forums internet en signant "le fils d’un innocent". Mais à 45 ans, Guillaume Agnelet dit vouloir partager un secret "qui le tue à petit feu". Un sentiment qui n’a cessé de le poursuivre depuis ce jour où son père lui confie : "Je suis tranquille tant qu’ils ne retrouvent pas le corps." Sa mère, quelques années plus tard, lui explique même avec force détails le lieu où Maurice Agnelet et Agnès Le Roux ont campé en Italie. Un endroit qui pourrait bien être la scène du crime. Suffisant pour que la cour ordonne un mandat de dépôt. Maurice Agnelet, qui comparaissait libre, est désormais flanqué de deux gardes.



>> A lire, Guillaume Agnelet veut "lever définitivement le voile"

Guillaume se lâche, Thomas hallucine. Ces secrets ont pesé trop lourd sur la conscience de Guillaume qui ne voulait pas avoir "des regrets jusqu’à la fin de sa vie". Ce sentiment envolé, reste celui de la souffrance d’une famille désormais déchirée. Car son frère cadet, Thomas, isolé sans portable dans la salle des témoins, est appelé pour la confrontation. Abasourdi, il découvre son père dans le box et apprend le revirement de Guillaume : "Hallucinant. Hallucinant, je suis dans un rêve, je ne sais pas quand on va se réveiller." Sans donner plus de crédit à son frère : "Je ne comprends pas ce qui se passe dans sa tête". Maurice Agnelet est peut-être celui qui est resté le plus stoïque face aux rebondissements vécus dans la journée, se contentant d’expliquer que son fils n’allait pas très bien dans sa tête.



L’ex-épouse de Maurice Agnelet veut témoigner. Un nouveau témoignage pourrait faire encore avancer l’affaire. Celui de Florence Lausseure, deuxième épouse de Maurice Agnelet, elle aussi son amante à l’époque des faits. Elle avait déclaré être en sa compagnie aux enquêteurs, lui donnant ainsi un alibi. Elle demande aujourd’hui à témoigner en visioconférence depuis le Mexique où elle habite.

La famille Le Roux craque. Après trois semaines de procès, les frères et sœurs d’Agnès Le Roux craquent. L’avocat de la défense, Maître Saint-Pierre, parle d’une "tragédie familiale". "J’ai exhorté Maurice Agnelet a en prendre conscience, tant de la douleur de la famille Le Roux que de sa propre famille, en lui disant voilà, vous savez ce qui s’est passé, vous êtes un homme libre, digne, moi qui suis votre avocat je vous défends dans tous les cas, mais réfléchissez et décidez de ce que vous devez dire à la cour d’assises", a-t-il confié au micro d’Europe 1.

 
sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460
 

PROCÈS AGNELET - Coup de théâtre ce lundi

ENREGISTREMENTS - La voix d'Agnès Le Roux au procès Agnelet

LA PHRASE - Maurice Agnelet : "37 ans que je dis que je suis innocent"

PROCÈS - L'affaire Agnès Le Roux de retour devant la justice

DÉFENSE- "il n'y a aucune preuve" contre Agnelet

TÉMOIGNAGE E1 - Un troisième procès redouté

INTERVIEW E1 - Pour Le Roux, "Agnelet est un assassin"