Le président chinois passe, la RATP déraille

  • A
  • A
Le président chinois passe, la RATP déraille
@ REUTERS
Partagez sur :

PROTOCOLE XXL - De nombreuses stations de métro ont été fermées pour avant l'arrivée du président Xi Jinping. Un couac, selon les informations d'Europe 1.

Une matinée difficile. Le trafic sur les réseaux de métro et de RER a été perturbé toute la journée de jeudi par la visite du président chinois Xi Jinping à Paris. Par mesure de sécurité, de nombreuses stations ont été fermées toute la matinée. Simple principe de précaution ? Selon les informations recueillies par Europe 1, il y a surtout eu un couac du côté de la RATP qui, d'après la Préfecture de police de Paris, a mal compris ou sur-interprété les consignes de sécurité officielles.

La RATP présente des excuses. La RATP a annoncé avoir fermé jeudi pendant toute la matinée des stations des lignes 6, 8, 10, 12 et 13. La ligne C du RER a aussi été concernée. Au total donc, une quinzaine de stations de métro ont été fermées pendant plusieurs heures, alors qu'elles n'auraient dû l'être qu'une trentaine de minutes.
Des excuses officielles. La RATP a présenté ses excuses aux voyageurs qui ont connu jeudi des "désagréments" liés à la fermeture "simultanée d'une dizaine de stations de métro au-delà de la plage horaire strictement nécessaire". Les instructions de la Préfecture de police de Paris "ont fait l'objet d'une surinterprétation de certaines équipes de la RATP, localement, conduisant à une fermeture simultanée de plusieurs stations de métro, au-delà de la plage horaire strictement nécessaire", a concédé un porte-parole de la RATP.

Des réactions en cascade. De nombreux Franciliens ont utilisé les réseaux sociaux pour dire leur agacement... Résultat, les termes #Chinois et "Xi Jinping" figuraient en fin de matinée parmi les sujets les plus souvent évoqués sur Twitter. Florilège.

D'autres font le parallèle avec les appels à utiliser les transports en commun à cause de la météo :



D'autres ont une lecture très politique de cet évènement :



Certains préfèrent tout de même le prendre avec philosophie :



Des interpellations, aussi, en marge de ce déplacement. En marge des problèmes de circulation, la sécurité, c'est aussi des interpellations pour éviter tout incident. D'après les informations recueillies par Europe 1, il y a eu une quinzaine d'arrestations pour des vérifications d'identité et une seule garde à vue pour port d'arme, en l'occurrence, un poing américain. Il y a aussi eu des militants tenus à distance : jeudi matin, des camions de Reporters sans frontières ont été bloqués sur le périphérique, avant d'être autorisés à entrer dans Paris.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

VISITE - Un président chinois à Versailles et aux Invalides

DÉCRYPTAGE - Que pèse la Chine en France ?

BUSINESS - Airbus : la Chine achète pour sept milliards d’euros d’avions

ZOOM - Les voitures chinoises sur nos routes, c'est pour bientôt ?