Le portable de Karabatic relance l'affaire

  • A
  • A
Le portable de Karabatic relance l'affaire
@ MAXPPP
Partagez sur :

Mis en examen dans l'affaire des paris suspects le handballeur aurait souvent consulté Parions sport.

Nikola Karabatic, la star de l’Équipe de France de handball, a-t-il menti ? Alors que le champion olympique a assuré n'avoir jamais parié lui-même sur le match joué par son équipe de Montpellier contre Cesson le 12 mai dernier, son téléphone témoigne pourtant d'une forte activité sur le site de la Française de jeux, Parions Sport, selon Midi Libre.

Des captures d'écran suspectes. Fait troublant : cette application de la Française des jeux a été téléchargée sur le smartphone du joueur la veille du match. Le jour du match, les cotes sportives ont bien été consultées, mais aucun pari n'a été émis depuis le téléphone, selon des informations recueillies par Europe 1.

Les experts en informatique qui ont travaillé sur l'enquête ont également découvert sur un ordinateur portable de Nikola Karabatic des captures d'écran en provenance de son téléphone, qui indiquent que la cote du score du match à la mi-temps a été consultée, selon la même source. Vérifier les cotes permettaient notamment de s'assurer de ne pas gagner plus de 500 euros par pari afin de retirer les gains sans avoir à donner son identité.

Karabatic entendu le 29 janvier. Les magistrats souhaitent donc entendre le handballeur sur l'usage de son téléphone à l'aube du match suspect. La star de Montpellier, mise en examen dans l'affaire des paris suspects du match Cesson-Montpellier, a en effet rendez-vous avec les juges d'instruction en charge du dossier mardi 29 janvier à 14h30.

>> A lire - Karabatic, d'une convocation à l'autre

Nikola Karabatic avec le ballon (930x620)

© REUTERS

Lors de ses précédentes auditions, Nikola Karabatic avait assuré n’avoir prêté aucune attention à ce match qu'il ne jouait pas. Quelques jours avant la levée de son contrôle judiciaire, le double champion olympique avait par ailleurs déclaré ne pas avoir parié lui-même. Il avait toutefois indiqué que sa compagne, elle, l'avait fait.

D'autres joueurs bientôt auditionnés. Le frère Luka Karabatic, qui a de son côté avoué sa faute, est convoqué le 23 janvier et les auditions des autres joueurs concernés dans cette affaire devraient s'étaler entre le 24 et le 30 janvier. Jeny Priez, la compagne de Luka Karabatic a été la seule à s'exprimer lors de sa garde à vue. Elle a confirmé "avoir parié" pour son compagnon et à sa demande "avec l'argent de celui-ci".

>> A lire - Jeny Priez au coeur de l'affaire

Au total, 13 personnes, dont cinq joueurs de Montpellier et deux ex-Montpelliérains transférés au PSG cet été, ont été mis en examen pour escroquerie aux dépens de la Française des Jeux dans cette affaire. Par ailleurs, la chambre d'instruction étudiera le 14 février l'appel déposé par les avocats des frères Karabatic qui contestent la recevabilité de la constitution de partie civile du club de handball de Montpellier mais aussi de la Ligue nationale de handball (LNH) et de la Fédération française de handball (FFHB).