Le Père Noël passera bien à Montargis

  • A
  • A
Le Père Noël passera bien à Montargis
Une directrice d'école à Montargis a annulé la venue du Père Noël pour "respecter les différentes croyances".@ MAXPPP
Partagez sur :

Une directrice d'école avait annulé sa venue, le maire refuse de céder à la polémique.

Le maire de Montargis, dans le Loiret, a tranché : le Père Noël n'oubliera pas les petits souliers des enfants de l'école maternelle des Grands Clos. Une polémique sur l'annulation du passage du grand barbu dans sa robe rouge avait agité la commune mercredi matin.

"Respect des croyances" contre "pressions de familles musulmanes"

Alors que le Père Noël devait passer, comme tous les ans, dans les classes un petit mot laissé dans les cahiers des enfants a offusqué les parents. La directrice de l'établissement y annonçait que l'événement était annulé par "respect des différentes croyances et des valeurs de l'école laïque". Intolérable pour les parents d'élèves. Ils se sont donc plaints à la mairie, dénonçant "les pressions d'une dizaine de familles musulmanes".

Pour le maire adjoint à l'enseignement et enfances qui les a reçus, la directrice a fait preuve de maladresse. "On aurait simplement dit que cette année, le Père Noël ne fait pas partie des orientations pédagogiques, personne ne s'en serait ému. Mais invoquer 'le respect des différentes croyance', c'est une erreur d'appréciation", a convenu sur Europe 1 Jean-Paul Fonteneau. En quoi le Père Noël ne respecte-t-il pas les différentes croyances ?", s'est-il insurgé, rappelant qu'il est fêté "dans un grand nombre de pays dans le monde sans que cela ne trouble les convictions de quiconque". "La directrice a peut-être voulu trop bien faire. Et en voulant trop bien faire, on fait mal", a ajouté l'élu.

"Un contre-sens total", selon le maire

Le maire de Montargis, Jean-Pierre Door, s'est lui aussi indigné de cette décision dans une lettre à la directrice. Il dénonce "un contre-sens total (...) reposant sur de prétendus rejets de comportements confessionnalistes". Selon lui, il n'y a "aucun caractère religieux dans l'image du Père Noël". Il souligne "bien au contraire que le caractère parfaitement profane de cette image est avéré et procède d'une tradition à laquelle nous sommes attachés".

De son côté, l'inspection académique de Montargis parle de "maladresse" de la directrice de cette école. Elle évoque pour sa part des "raisons financières et pédagogiques" pour expliquer ce changement de programme.

"Tous les enfants auront le droit à leur Noël"

Le maire a tenté d'éteindre la polémique en assurant mercredi soir que le Père Noël passerait bien dans cette école. "Pas question de céder aux pressions", a-t-il tonné. "Tous les enfants auront le droit à leur Noël."

L'an dernier, une dizaine d'enfants avait manqué les cours le jour où le Père Noël était passé dans les classes.