Le passage du permis encore plus long

  • A
  • A
Le passage du permis encore plus long
@ MaxPPP
Partagez sur :

Des examens devaient être organisés le samedi. Finalement, ce ne sera pas le cas.

"Moins long, moins cher, mais pas plus facile" : en janvier, le secrétaire d'Etat aux Transports, se réjouissait des nouvelles conditions d'obtention du permis de conduire. Il s’avère que toutes les clauses annoncées par Dominique Bussereau ne seront finalement pas remplies.

Une circulaire adressée aux préfets en décembre dernier par la Direction de la sécurité et de la circulation, et révélée mercredi par Le Parisien / Aujourd’hui en France, indique que l’organisation d’examens le samedi matin ne sera finalement pas effective. Conséquence directe : les 250.000 places supplémentaires pour passer l’examen qui devaient être allouées aux élèves en 2010 et 2011 sont ainsi supprimées.

"C’est un scandale pur et simple", s’indigne l’Union nationale intersyndicale des enseignants de la conduite (Unidec), dans le journal Le Parisien / Aujourd’hui en France. Pour protester contre cette décision, les organisations professionnelles CNPA - FNEC - UNIDEC - CNSR et UNISDECA regroupées au sein de l’Union ont adressé un courrier au Premier ministre.

"En prenant la décision de supprimer des places d’examen supplémentaires, les pouvoirs publics ont renoncé à leur engagement et bafoué le "pacte" tacite de transparence et de confiance conclu avec les professionnels de l’enseignement de la conduite et de la sécurité routière", indique la lettre.

"Dans ce contexte, la réforme pourrait être vouée à l’échec", prévient l’Unidec. C’est pourquoi les professionnels demandent un rendez-vous à Matignon pour discuter de ces modifications. "Faute d’un accord rapide, une manifestation d’envergure (…) sera organisée dans les prochains jours à Paris et dans plusieurs villes de province", assure l’Union qui a d’ores et déjà prévu les dates.