Le numérique a son Observatoire

  • A
  • A
Le numérique a son Observatoire
Partagez sur :

Eric Besson a lancé cette institution qui devra regrouper un maximum de données sur le secteur.

Le monde du numérique français sera désormais observé au pixel près. Le ministre de l'Industrie Eric Besson a lancé lundi l'Observatoire du numérique. Cet organisme doit fournir les données les plus exhaustives possibles sur le secteur de l'économie numérique, aussi bien pour les pouvoirs publics, que pour les décideurs ou le grand public.

Chiffres d'affaires, emplois, déploiement des réseaux, usages des particuliers et des entreprises. A travers son site Internet, l'Observatoire se donne pour objectif de réunir l'ensemble les données relatives aux nouvelles technologies existantes et fournies par des organismes comme l'Insee, la Fevad ou Eurostat.

Afin de compléter ces chiffres, l'Observatoire pourra également réaliser ses propres études économiques et prospectives. En outre, l'organisme diffusera chaque trimestre une revue de quatre pages, Synoptic, qui reviendra sur l'actualité et les derniers faits marquants dans l'univers des nouvelles technologies.

Volontarisme numérique

Après un Conseil national du numérique instauré en avril, l'organisation de l'e-G8 en France en mai et avant le lancement en décembre d'un site d'open data, le gouvernement tente d'afficher son volontarisme sur les questions numériques. Un secteur-clé pour la croissance française puisqu'il représente un chiffre d'affaires de 200 milliards d'euros dans l'Hexagone d'après le ministère.

Le lancement de cet Observatoire "répond à une demande très forte du secteur du numérique : identifier l’impact de l’économie numérique sur la croissance, sur la productivité et sur l’économie française", s'est félicité dans un communiqué Gilles Babinet, président du Conseil national du numérique. Selon lui, ce nouvel outil "permettra à tous les acteurs d’avoir une visibilité sur le dynamisme du numérique et de réaliser des comparatifs internationaux".

Le comité d'orientation stratégique de l'Observatoire est co-présidé par Gilles Babinet, président du Conseil national du numérique, et Guy Roussel, vice-président du comité stratégique de filière STIC.