Le nouveau visage de la prostitution

  • A
  • A
Le nouveau visage de la prostitution
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le nombre de prostituées augmente en France, et leur profil évolue, selon un rapport mondial.

Pour la première fois, un rapport mondial sur l'exploitation sexuelle a été publié par la fondation Scelles. Parmi ses conclusions, on y apprend que la prostitution se développe en France, notamment à cause des filières et des réseaux criminels. La fondation Scelles réclame d'ailleurs une réforme législative profonde pour lutter contre l'exploitation sexuelle.

Près de 20.000 prostituées très "lucratives"

Les prostituées seraient entre 18.000 et 20.000 en France, des femmes qui travaillent le plus souvent en périphérie des grandes villes, mais aussi dans les forêts et dans de faux salons de massage. On en compte plus de 130 à Paris.

Et si la prostitution continue de se développer, c'est parce qu'elle est très lucrative, rappelle la fondation Scelles. Selon ses calculs, une prostituée rapporterait en moyenne 150.000 euros par an à son souteneur.

A 80% d’origine étrangère

La très grande majorité des prostituées, environ 80%, sont d'origine étrangère. Elles viennent d'Afrique du Nord et centrale, d'Amérique du sud, de Chine, mais aussi massivement d'Europe de l'Est, d'où partent les réseaux.

"Les mafias sont situées dans les pays d'Europe de l'Est et les filles sont exploitées à l'Ouest. Ce sont des filles qui sont obligées pour des questions de violence, etc, de faire de l'abattage. C'est quand même cela la réalité de leur vie : elles sont dans les mains de mafias qui leur prennent tout leur argent", rappelle la députée socialiste Danielle Bousquet, qui préside la mission parlementaire contre la prostitution et la traite des personnes.

"Elles ont juste de quoi se louer une chambre à plusieurs, leurs produits de beauté et d'hygiène et c'est tout. Elles n'ont pas les moyens matériels de s'en sortir", ajoute-t-elle. La fondation réclame donc un durcissement de la loi avec des poursuites pénales contre les clients, seul moyen, selon elle, de les dissuader de faire appel à des prostituées.