Le mystère des corps d'Annecy

  • A
  • A
Le mystère des corps d'Annecy
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les trois autres corps repêchés dans le lac, avec celui de l’adolescent, seraient identifiables.

L’analyse des trois corps repêchés samedi 9 et dimanche 10 juillet sont en voie d’être identifiés par les enquêteurs, a indiqué mercredi le parquet. Partis initialement à la recherche du corps d’un adolescent disparu après avoir sauté d’un pédalo la semaine précédente, les enquêteurs avaient retrouvé trois corps supplémentaires. Depuis, le mystère demeurait sur leur identité.

Un corps datant de 2002

Un des corps pourrait être celui d’un homme s’étant suicidé en 2002, et les deux autres pourraient être ceux de deux jeunes qui avaient volé la même année un voilier sur le lac.

Pour l’homme seul, un bijou retrouvé dans la vase permet de penser que ce pourrait être cette victime, disparue il y a neuf ans après avoir laissé un message à sa famille faisant part de son intention de se suicider dans le lac, a expliqué le procureur de la République d’Annecy, Eric Maillaud.

"Aucune lésion laissant penser à un crime"

Pour les deux autres, âgés d’une vingtaine d’années, des papiers d’identité retrouvés sur l’un des corps appartiennent à l’un des deux voleurs. Le voilier, dérobé en 2002, s’était échoué sans ses occupants sur une plage d’Annecy, entre l’hôtel Impérial et la préfecture, a précisé le procureur.

Les trois cadavres reposaient à 50 mètres de profondeur et à 800 mètres au large de l’hôtel Impérial. Ils ont été retrouvés dans une zone du lac où les éléments solides "ont tendance à se concentrer" en raison des courants, des vents et de la topographie, a par ailleurs expliqué le magistrat.

L’autopsie pratiquée mercredi matin à Grenoble a permis de confirmer qu’il s’agissait de trois "corps masculins", et qu’ils ne présentaient "aucune lésion laissant penser à un crime éventuel". Les corps étaient "particulièrement bien conservés", ce qui devrait faciliter la recherche d’ADN.