Le "moment de faiblesse" d'Eric Raoult

  • A
  • A
Le "moment de faiblesse" d'Eric Raoult
@ REUTERS
Partagez sur :

TEXTOS - Le maire UMP du Raincy est visé par une enquête pour harcèlement sexuel. Il aurait envoyé plus de 7.000 SMS à une femme.

7.000 SMS et une enquête. Éric Raoult, maire UMP du Raincy, en Seine-Saint-Denis, est visé par une enquête pour harcèlement sexuel et moral après la plainte de l'ancienne directrice du Centre communal d'action sociale (CCAS) de la ville qui affirme avoir reçu près de 7.000 SMS de l'ancien ministre. Le parquet de Bobigny a ouvert "il y a un certain temps, une enquête préliminaire pour des faits de harcèlement moral et sexuel", a confirmé une source judiciaire.

"J'ai eu un vrai coup de coeur". "C'est vrai, j'ai eu un vrai coup de coeur pour cette fille mais je jure qu'il ne s'est rien passé", a déclaré mardi l'ancien ministre au journal Le Parisien, évoquant "un moment de faiblesse", "pendant [son] premier accident vasculaire cérébral." "Certains textos étaient écrits sur le ton de l’humour", se défend-il encore.

"Vos seins sont notés triple A". Elle a commencé à recevoir un grand nombre de messages. Cela pouvait débuter à 7 heures du matin et finir à 22 heures, week-end compris", a détaillé de son côté l'avocate de la jeune femme, Me Brigitte Kadri, donnant plusieurs exemples de ces échanges qu'elle qualifie de "délictueux". "Il y a des messages d'amour comme 'J'ai jamais été aussi amoureux de toute ma vie' ou 'Je veux vivre avec vous et avoir un enfant', mais aussi des choses plus osées comme 'Vos seins sont notés triple A dans les textos de DSK'", a-t-elle poursuivi, précisant que 150 pages d'échanges avaient été constatées par voie d'huissier.

"Une évidente volonté de me nuire". Ces accusations graves portent atteinte à mon honneur et ma dignité (...) Cette affaire intervient dans une évidente volonté de me nuire, à cinq jours des municipales", écrit dans un communiqué Eric Raoult, qui se dit victime "d'un véritable acharnement qui relève d'une chasse à l'homme".