Le Grand Orient dit "oui" aux femmes

  • A
  • A
Le Grand Orient dit "oui" aux femmes
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’obédience franc-maçonnique a accordé jeudi le droit d’initier des femmes.

Les femmes peuvent maintenant intégrer les loges du Grand Orient. La décision a été prise jeudi par le grand maître du Grand Orient Pierre Lambicchi, après l’accord de la commission ad-hoc. Révélée vendredi par le site de L’Express, l'information a été confirmée samedi par me Grand Orient de France. Le grand maître a souhaité accorder ce droit d’initiation aux femmes, sans obtenir l’accord des représentants des loges qui tardait.

"La chambre suprême de justice maçonnique (CSJM) a décidé que les loges qui avaient pris la liberté en 2008 d'initier des femmes n'avaient pas agi en contradiction avec notre règlement", a réagi le chargé de communication du Grand Orient de France, Gérard Contremoulin. En conséquence, la CSJM a estimé que "ces six femmes doivent être administrativement régularisées comme membres du Grand Orient de France".

Depuis 1974, les loges avaient la liberté de recevoir ou de ne pas recevoir des "sœurs", certaines participaient à des travaux, mais jusqu’à aujourd’hui, aucune femme ne pouvait appartenir aux loges du Grand Orient. Pourtant, six femmes avaient déjà été initiées. Par conséquent, les loges qui avaient accepté ces ‘sœurs’ en leur sein ont été suspendues pour désobéissance au règlement général.

Vers une mixité des loges ?

La décision prise par le Pierre Lambicchi permet donc de réintégrer les loges qui avaient dérogé au règlement. De plus, chaque loge est aujourd’hui libre d’accueillir ou non des femmes en son sein.

"Aujourd’hui sur les 1.200 loges de l’obédience, moins de 10% des loges refusent d’accueillir les "sœurs" en visite. Je pense que ce sera à peu près la même proportion pour l’initiation", a expliqué Pierre Lambicchi sur Europe 1. Maintenant, "nous allons pouvoir passer à autre chose. C’était un débat qui pollué le Grand Orient depuis une dizaine d’années", a-t-il conclu.