Le grand emprunt fait sa publicité

  • A
  • A
Le grand emprunt fait sa publicité
@ SIG
Partagez sur :

Une campagne nationale a débuté mercredi avec pour représentante une Marianne enceinte.

Une Marianne sous les traits d'une jeune femme enceinte, c’est l'illustration choisie par le gouvernement pour la campagne nationale de promotion du grand emprunt qui a démarré mercredi. Elle se décline sur une simple ou une double page dans la presse quotidienne nationale, régionale et gratuite, ainsi que dans la presse hebdomadaire régionale et les magazines d'actualité. Elle doit durer un peu plus d'une semaine.

Au-dessus du slogan "La France investit dans son avenir", une jeune femme pose de profil, coiffée d'un bonnet phrygien blanc assorti à une robe longue et fluide qui met en valeur un ventre fécond. Le but de cette campagne est de "mieux faire connaître les objectifs et les principaux secteurs d'investissement du grand emprunt" que le gouvernement se mettait jusque là un point d'honneur à dénommer "dépenses d'avenir".

Le budget est de 975.000 euros. Il pourrait y avoir une seconde vague au printemps.

Un texte pas encore voté

Si le Sénat a adopté dans la nuit de mardi à mercredi, après l'Assemblée nationale, le projet de loi de finances rectificatif pour 2010 (collectif budgétaire) qui met en place le grand emprunt de 35 milliards d'euros, il doit encore être examiné en commission mixte paritaire. Une version commune au Sénat et à l'Assemblée nationale doit être ainsi rédigée, avant d’être ratifiée par chaque assemblée.

Cinq priorités

L 'Etat investira 35 milliards d'euros dans des secteurs stratégiques : l’enseignement supérieur (19 milliards d'euros), filières industrielles et PME (6,5 mds), développement durable (5 mds), économie numérique (4,5 mds).