Le "Grand débat de la triche": vos contributions

  • A
  • A
Le "Grand débat de la triche": vos contributions
Partagez sur :

Découvrez les propositions des internautes d’Europe1.fr au ministre de l’Éducation nationale.

Europe 1 a lancé jeudi 23 juin "Le Grand débat de la triche". Parmi les centaines de commentaires reçus sur Europe1.fr et Facebook, voici une sélection des idées proposées par nos internautes pour prévenir les fraudes, lutter contre la triche, et réformer le baccalauréat.

Les contributions des internautes

REFORMER LE BACCALAUREAT

• Supprimer le baccalauréat pour le remplacer par un contrôle continu en terminale. On pourrait appliquer dès le lycée le système d’Unités de Valeur (ou crédits) pratiqué dans le supérieur.

• Instaurer un baccalauréat en deux parties : un contrôle continu (comptant pour 50% de la note) et un examen final (pour les 50% restants).

• Mettre en place une série d’examens étalés dans le temps : par exemple deux en première et deux en terminale, en milieu et en fin de chaque année scolaire.

• Changer la forme même des épreuves en autorisant tous les documents de cours et l’accès à Internet. Les élèves feraient ainsi appel à leur raisonnement et à leur pertinence plutôt que de restituer des connaissances sans les comprendre.

PREVENIR LES FUITES AVANT L'EXAMEN

• Profiter des nouvelles technologies pour transmettre les sujets : l’utilisation de clés USB sécurisées par un mot de passe ou d’un réseau sécurisé pour recueillir les énoncés est préconisée. Accessibles directement depuis les centres d’examen, ils pourraient soit être imprimés sur place, juste avant l’épreuve, soit projetés directement pendant l’examen.

• Autre proposition des internautes : que les services de l’Éducation nationale "inondent" le web d’une multitude de faux sujets pour "noyer" le vrai, et prendre ainsi les fraudeurs à leur propre piège.

• Rendre public une sélection de 50 sujets et procéder à un tirage au sort le jour même de l’examen.

SECURISER LES EPREUVES LE JOUR J

• L’installation des brouilleurs dans les salles d’examens est plébiscitée par les internautes. Le dispositif existerait déjà dans certaines salles de spectacles. L’objectif est clair : neutraliser les téléphones mobiles et les Smartphones pendant toute la durée des épreuves.

• Création d’un "kit d’examen" contenant les accessoires nécessaires pour composer (trousse, stylo, calculatrice simple…) et distribué aux élèves juste avant l’épreuve.

• Installer des caméras de surveillance dans les salles d’examen.

• Procéder à une fouille à l’entrée des salles d’examen.