Le gouvernement veut agrandir votre logement

  • A
  • A
Le gouvernement veut agrandir votre logement
Le gouvernement envisage de revoir le mode de calcul des surfaces immobilière. Résultat, votre logement pourrait s'agrandir... sur le papier seulement.
Partagez sur :

Le Conseil des ministres prévoit la création d'un nouveau mode de calcul pour les surfaces.

Agrandir la surface de son logement en un clin d'oeil, ce sera peut-être bientôt possible. Le Conseil des ministres a approuvé mercredi la création d'un nouveau mode de calcul pour les surfaces des logements qui permet "un gain possible de 10% de surface habitable en moyenne", a annoncé le secrétariat d'Etat au Logement.

Objectif de la manœuvre : simplifier les méthode de calcul et surtout inciter les constructeurs à ne pas négliger des murs épais, et donc mieux isolés, pour maximiser la surface intérieure d'un logement.

Ne pas négliger l'isolation

Actuellement, le calcul des surfaces prend en compte les murs extérieurs, ce qui incite à opter pour des murs peu épais dans un but de maximisation des droits à construire, au détriment de l'isolation de la construction et donc de la performance énergétique des bâtiments.

La non prise en compte des murs extérieurs dans le calcul de la "surface de plancher", inciterait donc à réaliser une bonne isolation. "La surface plancher, c'est une surface de construction qui permet de ne plus pénaliser les construction bien isolées et donc d'encourager la réduction des charges conformément aux engagements du Grenelle de l'Environnment", explique le secrétaire d'Etat au Logement Benoist Apparu.

Les contours de la future "surface de plancher"

La "surface de plancher" désignerait l'ensemble des surfaces de plancher des constructions closes et couvertes, comprises sous une hauteur de plafond supérieure à 1,80 mètre. Ainsi, contrairement à la SHON et à la SHOB, la "surface de plancher" est calculée à partir du nu intérieur des façades.

Avec la loi Grenelle 2 en juillet 2010, le Parlement avait autorisé le gouvernement à légiférer par voie d'ordonnance pour unifier et simplifier la définition des surfaces de plancher prises en compte dans le droit de l'urbanisme. Prochainement, après la fin de son examen par le Conseil d'Etat, les Français devraient bientôt pouvoir également être autorisés à ajouter, sans permis de construire, 40 m2 supplémentaires à leur maison, au lieu de 20 m2 actuellement.