Le futur vaccin de la coqueluche passera par le nez

  • A
  • A
Le futur vaccin de la coqueluche passera par le nez
Fini les seringues à aiguille, le nouveau vaccin contre la coqueluche se prend par le nez.@ MAXPPP
Partagez sur :

SANTE - Des recherches européennes viennent de mettre au point un vaccin très efficace, même pour les bébés.

L’INFO. C’est peut-être lui qui va éradiquer définitivement la coqueluche, cette maladie très contagieuse, toujours présente dans les pays développés. Un nouveau vaccin a été développé par une équipe de chercheurs européens dirigés par un Français. Sa particularité : c’est un vaccin nasal. Très efficace et peu coûteux, il ne pourrait néanmoins être commercialisé que dans une dizaine d’années.

Dans le nez. Inhabituel pour un vaccin, ce nouveau traitement s’administre par une seringue sans aiguille, dans le nez. Concrètement, un germe de la coqueluche dont on a enlevé les éléments toxiques est baigné dans de l’eau, on dépose une goutte au fond du nez et c’est fini. “C’est comme un soldat sans arme. Quand on lui a enlevé ses armes, il est gentil”, s’amuse Camille Locht, chercheur à l’Inserm de Lille. C’est lui qui dirige les équipes qui ont développé ce nouveau vaccin.

Efficacité dès les premiers mois. Les premiers essais ont été réalisés sur cinquante adultes en Suède. Les résultats sont très encourageants : non seulement le vaccin stimule une défense immunitaire contre la maladie, mais les tests sur les souris montrent qu’il développe aussi une protection contre l’asthme, la bronchiolite et certaines pneumonies. Il semblerait également agir chez les enfants de moins de six mois, chez qui les injections actuelles sont souvent peu efficaces.

Pas pour tout de suite. Seul problème, pour confirmer l’espoir porté par ce vaccin, il va falloir encore dix ans de test. On sait néanmoins déjà que ce vaccin coûtera dix fois moins cher à fabriquer que les produits disponibles à l’heure actuelle.

sur le même sujet, sujet,

SANTE - Maladie de Parkinson : les injections de l'espoir

ET APRES - Sativex : tout savoir sur le médicament à base de cannabis

SANTE - Les Français trop accros aux somnifères et aux anxiolytiques

ACTU - Des sites du ministère de la Santé piratés