Le fondateur de WikiLeaks13 suspendu

  • A
  • A
Le fondateur de WikiLeaks13 suspendu
Wikileaks13.fr a été créé par un fonctionnaire du conseil général des Bouches-du-Rhône.@ Wikileaks13.fr
Partagez sur :

Le Conseil général l’a destitué de ses fonctions pour non respect du devoir de réserve.

Il a voulu imiter Julian Assange. Un agent du conseil général des Bouches-du-Rhône a créé le 1er janvier Wikileaks13.fr, qui se présente comme le "site de l’indignation citoyenne" visant à "dénoncer les pratiques illégales". Il a été suspendu de ses fonctions mardi.

"Puisqu’on refuse de me laisser améliorer les choses de l’intérieur, je dois le faire de l’extérieur", explique cet ingénieur informatique de 39 ans. Il entend ainsi "dénoncer ce qui est mal, ce qui est faux, ce qui est courbe et contraire à l’intérêt d’une ville magnifique et de ceux de tous ses habitants".

Diffusion d’enregistrements sonores

Résultat, il a été suspendu mardi pour non respect du devoir de réserve, a indiqué le Conseil général. Il est reproché à ce fonctionnaire d'avoir "diffusé des informations pouvant porter atteinte ou susceptibles de porter atteinte à l'institution départementale ainsi qu'à des élus et fonctionnaires", selon un communiqué.

Le conseil général dénonce notamment la diffusion sur le site des enregistrements sonores d'une commission administrative paritaire, qui s'est tenue le 14 décembre dernier.

"Des fonctionnaires trop bavards"

Mais pour le principal intéressé, "l’omerta, aussi appelée dans les institutions 'devoir de réserve', a été conçue pour réduire au silence les fonctionnaires trop bavards".

Le fonctionnaire se revendique lui-même comme un héritier du travail de Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, qui a embarrassé les diplomates du monde entier en publiant des centaines de câbles américains, classés confidentiels.

La suspension de cet agent français est ainsi valable jusqu’à la tenue d’un conseil de discipline, dont la date n’est pas encore connue.