Le Floch-Prigent sur presumeinnocent.com

  • A
  • A
Le Floch-Prigent sur presumeinnocent.com
Atteint d'un cancer de la peau, l'ancien patron de Elf est actuellement détenu au Togo@ MAXPPP
Partagez sur :

Détenu au Togo, il signe la première tribune de ce site défendant la présomption d'innocence.

• La parole à la défense. "Je veux donner à des gens qui se font assassiner dans les médias un espace pour riposter", confiait mardi, dans les colonnes du Figaro, le grand avocat pénaliste Me Hervé Temime. En s'associant avec deux étudiants de l'école de droit de Sciences Po, le pénaliste lance jeudi le site internet presumeinnocent.com, afin de rendre la parole aux mis en cause. Depuis le début de la semaine, le site donnait rendez-vous jeudi à 10 heures pour la publication de sa première tribune libre "signée d’une personnalité de premier plan actuellement accusée dans une affaire de grande envergure".

>>> Comme vous l'avait annoncé Europe1.fr, c'est bien Loïk Le Floch-Prigent cette fameuse personnalité.

• Loïk Le Floch-Prigent, premier contributeur.  Condamné dans le dossier Elf, Loïk Le FLoch-Prigent est actuellement détenu au Togo dans le cadre d'une affaire d'escroquerie. Dans cette tribune, l'ancien PDG de Elf, souffrant d'un cancer de la peau, clame son innocence et dénonce les conditions de son arrestations ainsi que de son incarcération. "Je le proclame solennellement : je n’ai rien à faire dans cette affaire !", affirme Loïk Le Floch-Prigent. "J’ai été arrêté à la suite d’un mandat truqué (..). Surtout, ce n’est qu’en versant des pots de vin à Abidjan que mon arrestation puis ma remise au Togo n’a été possible", affirme-t-il. A ce titre, Loïk Le Floch-Prigent a d'ailleurs déposé plainte par l'intermédiaire de son avocat à Paris pour corruption, en décembre dernier.

Le-Floch-Prigent-retournera-en-prison

© Reuters

"Tous les médecins qui m’ont examiné, qu’ils soient français ou togolais, ont attesté que je me bats contre un cancer de la peau qui gagne jour après jour sur ma jambe, qui m’empêche de marcher et de dormir et qui entraînera au mieux une amputation si je ne suis pas soigné dans les plus brefs délais", poursuit-il en affirmant que la justice togolaise lui réclame six millions de dollars pour lui permettre de se soigner.

L'idée de confier cette première tribune à Loïk Le Floch-Prigent est née dès l'arrestation du Français en Afrique, en septembre dernier. "La majorité des articles de la presse française reprenaient la dépêche AFP qui se contentait de deux informations : la première, qu'il avait été arrêté, la seconde, que c'est un ancien repris de justice. A notre sens, il s'agissait d'une violation assez flagrante de la présomption d'innocence", confient à Europe1.fr Lucas Sebban et Aaron Bass, les deux co-fondateurs du site.

• Un parrain prestigieux… et un conflit d'intérêts ?  A la genèse du site, un cours de droit dispensé par Me Hervé Temime à Sciences Po. Le ténor du barreau lance l'idée d'une tribune en ligne et en appel aux volontaires. Lucas Sebban et Aaron Bas entrent alors en contact avec l'avocat avec qui il s'associent "à parts égales".

servier,

© MAXPPP

Quel est la nature de ce lien ? Si Hervé Temime a financé "l'achat d'une imprimante", les deux étudiants affirment avoir carte blanche éditoriale. "Me Temime est notre parrain, il nous soutient dans cette démarche et n'a absolument rien à voir avec la gestion quotidienne de ce site", affirment-ils, balayant de même l'évocation évidente d'un éventuel conflit d'intérêts. "Nous allons avoir une ligne rouge très sévère", assurent-ils."Ses affaires sont ses affaires et il n'y aura jamais aucun client actuel de Me Temime qui publiera une tribune sur notre site".

• Quels critères de publications ?  Selon Lucas Sebban et Aaron Bass, presumeinnocent.com a vocation à donner la parole à tout mis en cause. Mais, droit oblige, les  associés, étant éditeurs, voient leur responsabilité pénale engagée par les propos de leurs contributeurs. IIs se réservent ainsi le droit de modifier ou de refuser les tribunes. Pour le texte de Loïk Le Floch-Prigent, les deux étudiants ont collaboré  étroitement avec l'avocat de ce dernier, Me Patrick Klugman . "Il y a deux semaines, Me Klugman nous a envoyé un premier projet de tribune écrit par Loïk Le Floch-Prigent, relu par l'avocat ainsi que par nos soins. La version finale a connu quelques ajustements", expliquent-ils.

• Qui d'autre va publier sur le site ? Parmi les contributeurs à venir, figure notamment Roman Polanski, ancien client d'Hervé Temime lors de ses démêlés avec la justice américaine en 2009. Le réalisateur ne revient pas sur sa propre affaire, assurent les deux associés, mais évoque, dans une vidéo, le principe de la présomption d'innocence par le biais de son projet d'adaptation cinématographique de l'affaire Dreyfus. Avant cela, jeudi, en parallèle à la tribune, le site accueillera une vidéo d'un autre ténor du barreau, le pénaliste Éric Dupond-Moretti.