Le fils de Marisol Touraine en prison pour extorsion de fonds

  • A
  • A
Le fils de Marisol Touraine en prison pour extorsion de fonds
@ Reuters
Partagez sur :

Il a été condamné à une peine de prison ferme dans une affaire d’extorsion de fonds datant de 2011.

L’INFO. Il a été écroué dans une cellule de la prison de la Santé. Gabriel Reveyrand de Menthon, le fils de Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales, a été récemment incarcéré, comme le révèle mardi le journal Le Parisien. Le jeune homme, âgé de 22 ans, a été condamné en mars 2013 à trois ans de prison ferme dans une affaire d’extorsion de fonds et de séquestration, datant de 2011.

Une extorsion de fonds. Les faits incriminés remontent au 2 mai 2011, souligne Le Parisien. Ce jour-là, deux hommes encagoulés s’introduisent dans le domicile d’une quinquagénaire et lui réclament de l’argent, sous la menace d’une arme factice. La victime livre sa carte bancaire et, sous le coup de l’émotion, un code erroné. L’un des complices se rend alors dans une agence bancaire pour retirer de l’argent à l’aide de la carte, sans succès. A son retour, les deux hommes menacent encore la quinquagénaire qui leur livre alors des économies en liquide qu’elle conserve chez elle, d’un montant de 990 euros.  

Une enquête rapide. Les voleurs partis, la quinquagénaire, qui réside dans le XIIIe arrondissement de Paris, porte plainte au commissariat. L’enquête permet rapidement d’identifier les deux suspects, notamment grâce aux caméras de surveillance de la banque. Gabriel Reveyrand de Menthon, qui habite un immeuble voisin de celui de la victime, est par ailleurs identifié sur un cliché par le gardien de l’immeuble de la quinquagénaire.

Il reconnaît les faits. Interpellé en octobre 2011, le fils de Marisol Touraine reconnaît rapidement les faits. Il explique aux enquêteurs avoir commis cette agression pour rembourser une dette. De son côté, la victime, très choquée, a indiqué avoir reçu une petite lettre d’excuse de la part de Marisol Touraine. Désormais, elle "attend d’être indemnisée", selon son avocat.

De la prison ferme. En plus de sa peine de trois ans prison ferme, Gabriel Reveyrand de Menthon a été condamné à verser 3.000 euros à sa victime, au titre de préjudice moral, et 990 euros pour le préjudice matériel. Son complice a lui également écopé d’une peine de 30 mois de détention.