Le feu d'artifice du 14 juillet ? "Un hommage à Mandela"

  • A
  • A
Le feu d'artifice du 14 juillet ? "Un hommage à Mandela"
@ Reuters
Partagez sur :

Les couleurs de l'arc-en-ciel n'avaient rien d'un clin d'œil au mariage gay, selon la mairie de Paris.

Twitter s'enflamme. La Tour Eiffel a-t-elle revêtu les couleurs du mariage gay dimanche soir ? Lors du traditionnel feu d'artifice du 14 juillet, dont le thème était "Liberté, égalité, fraternité",  la "Dame de fer" s'est parée de couleurs arc-en-ciel plus de deux minutes. Etait-ce un clin d'oeil à l'Afrique du Sud, nation arc-en-ciel, ou au mariage gay,avec une référence au Rainbow flag, le drapeau symbole de la cause homosexuelle ? La question a enflammé Twitter.

Selon @chapeaumoustach, il s'agissait bien d'un hommage au mariage pour tous. "L'arc-en-ciel classique et de l'Afrique du Sud, c'est 7 couleurs et 6 pour le rainbowflag gay", a-t-il rappelé. Asimbonanga, l'hymne sud-africain anti-apartheid de Johnny Clegg diffusé au même moment pouvait néanmoins faire pencher pour la première hypothèse.



Ce feu d'artifice, estimé à 500.000 euros et financé par la Mairie de Paris, a en tout cas ravi les partisans du mariage pour tous...





Mais beaucoup moins ses opposants, toujours aussi virulents.







Luc Chatel s'en mêle. "La mairie de Paris avait la responsabilité de l’organisation de cette manifestation. Bertrand Delanoë a toujours aimé la provocation et le faste, on l’a vu encore hier soir", a fustigé lundi le député UMP Luc Chatel sur RTL. En amont de la soirée, le maire de Paris avait simplement fait savoir que le feu d’artifice fêterait la "République".
 

La mairie de Paris et l'artificier démentent. Contacté par Le Lab, l'artificier Jean-Éric Ougier, en charge des festivités du 14 juillet a démenti toute référence au mariage gay. C'était "seulement un hommage à la nation Arc-en-Ciel de Nelson Mandela" et une "ode à la paix universelle", explique-t-il. "La mairie a pris la responsabilité de placer Paris sous le signe de la liberté, l'égalité, la fraternité et de rendre hommage à Nelson Mandela", explique encore l'entourage de Bertrand Delanoë au Lab.