Le "faux" rachat de l’église de Vierzon

  • A
  • A
Le "faux" rachat de l’église de Vierzon
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’association, qui veut racheter l’église, veut surtout éviter la vente à un groupe musulman.

Voilà une démarche pas très catholique. L'association "Confrérie de Saint-Eloi", qui s'est engagée à racheter une église à Vierzon, dans le Cher, a admis sur son site Internet, ne pas avoir les 170.000 euros nécessaires au rachat de l'édifice et a donc lancé un appel aux dons. Elle reconnaît également que sa démarche était destinée à contrer le rachat de l'église par une autre organisation, musulmane celle-ci.

Pas les fonds suffisants pour acheter l’église

L'annonce début octobre de la vente de l'église St Eloi par le diocèse de Bourges avait suscité une polémique, une organisation musulmane ayant fait part de son intérêt pour le bâtiment. Le diocèse avait finalement annoncé début décembre son intention d'en céder la propriété à la "Confrérie de Saint-Eloi", une association qui se consacre à l'accompagnement des défunts et de leurs proches.

eglise vierzon

© Capture d'ecran leberryrepublicain.fr

Le "grand maître" de la confrérie confiant

Le "grand maître" de la confrérie, Olivier Bidou, a estimé que son association parviendrait "sans aucun doute" à réunir les fonds pour racheter l'église, un bâtiment contemporain sans grande valeur architecturale. "Si la communauté musulmane a assez d'argent pour l'acheter, elle pourrait acheter autre chose qu'un lieu chrétien", a-t-il déclaré. "Elle pourrait acheter un bâtiment mieux adapté et qui n'aurait pas autant de symboles à l'intérieur".

"L’Archevêché en a confié la vente à une agence immobilière qui l’a proposée pour en faire un commerce, une habitation, un dancing ou plus vraisemblablement une mosquée. La Confrérie de St Eloi, offusquée par cette possibilité, a proposé de la racheter pour que ce lieu consacré ne soit pas profané", indique la confrérie. "Chacun d’entre nous se doit de participer financièrement au sauvetage de l’église St Eloi de Vierzon. Le monde chrétien a besoin de vous et vous regarde", ajoute-t-elle dans le communiqué intitulé "Non pour une mosquée dans l'église de St Eloi".

Interrogé par l'AFP sur ces informations dévoilées par le Berry Républicain, le diocèse de Bourges s'est refusé à tout commentaire. "On regarde ça de plus près", a déclaré sa porte-parole, Laurence Forêt.