Le Dr Hazout condamné à huit ans de prison pour viols

  • A
  • A
Le Dr Hazout condamné à huit ans de prison pour viols
@ MAXPPP
Partagez sur :

VERDICT - Le gynécologue a été reconnu coupable de viols sur quatre patientes. Il va faire appel de sa condamnation.

"Je ne suis pas un violeur". Jusqu'au bout, le docteur André Hazout a clamé son innocence. Mais après quatre heures de délibéré, la cour d'assises de Paris a condamné jeudi le praticien à huit ans de prison. Il a en effet été reconnu coupable de viols sur six patientes. Le spécialiste mondialement reconnu de la procréation médicalement assistée, déjà radié de l'ordre des médecins en 2013, a également écopé d'une interdiction définitive d'exercer. Il a annoncé dans la foulée qu'il comptait faire appel du jugement. Le procureur avait, pour sa part, requis 12 ans de prison contre le médecin.

Une trentaine de plaintes contre lui. Longtemps, André Hazout a été présenté auprès de ses patientes comme "l'homme de la dernière chance". Mondialement reconnu comme spécialiste de la fécondation in vitro, il était leur dernier espoir d'avoir un enfant. L'homme, âgé de 70 ans, vient aujourd'hui d'être condamné pour les viols et les agressions sexuelles commises sur quatre patientes dans son cabinet. Une trentaine d'entre elles l'accusent mais seule six avaient pu se constituer parties civiles, les faits étant prescrits pour les autres. Durant le procès, de nombreuses anciennes patientes sont donc venues témoigner à la barre des agressions sexuelles dont elles ont été victimes.

Des excuses de dernière minute. "Après trois semaines d'un long débat difficile, très dur, je réalise tout le mal que j'ai pu engendrer sans le vouloir, sans m'en rendre compte, et je veux demander pardon à ces femmes, à mon épouse et à mes pairs", a déclaré jeudi le praticien avant que le jury ne se retire pour délibérer. De son côté, la défense du Dr Hazout a demandé jeudi matin à la cour de ne le condamner que pour les agressions sexuelles qu'il a reconnues sur certaines de ses patientes et non, "pour l'exemple", pour les viols qu'il a toujours contestés.

Hazout "catastrophé", les victimes satisfaites. C'est "une déception puisque la cour n'a retenu aucun de nos arguments sur les viols et donc nous allons faire appel et demander qu'André Hazout soit remis en liberté dans l'attente de ce nouveau procès", a déclaré à la presse son avocat Francis Szpiner. Après le verdict, son frère a expliqué qu'André Hazout était "catastrophé, détruit".

Du côté des victimes, c'est l'enthousiasme qui prime. Pour une d'entre elles, très émue, "ce procès met fin à des années de honte, de culpabilité". "Ce jugement nous permet de sortir la tête haute et il y a aujourd'hui du sourire derrière mes larmes."

sur le même sujet, sujet,

JUSTICE - Le procès du gynécologue André Hazout embarrasse les médecins

TEMOIGNAGE E1 - Le Dr Hazout, "un prédateur en blouse blanche"