Le directeur de prison voulait refaire sa vie

  • A
  • A
Le directeur de prison voulait refaire sa vie
Florent Goncalves est accusé d'avoir eu des relations sexuelles avec Emma, en échange de diverses faveurs.@ REUTERS
Partagez sur :

Il a été suspendu pour avoir favorisé Emma, l'appât du "Gang des barbares".

Les charmes d’Emma* opèrent toujours. La jeune femme, aujourd’hui âgée de 21 ans, purge actuellement une peine de neuf ans de prison pour avoir séduit et appâté Ilan Halimi en janvier 2006 et l’avoir ainsi livré au "Gang des barbares". Mais son incarcération à la maison d’arrêt pour femmes de Versailles n’a en rien entamé son pouvoir de séduction. Le directeur de l’établissement, ainsi qu’un gardien, ont en effet récemment été suspendus pour avoir favorisé ses conditions de détention, annonce Le Parisien dans son édition de jeudi.

Entre décembre 2009 et octobre 2010, Florent Goncalves, le directeur de la prison, aurait ainsi eu des relations sexuelles avec Emma, en échange de diverses faveurs. Il a été mis en examen mercredi pour "remise illicite d’une somme d’argent et d’objets interdits à une détenue". Il lui est reproché d’avoir passé à la jeune femme des colis, de l’argent, des cartes et des puces téléphoniques. Le directeur d'établissement aurait même acheté un gâteau d'anniversaire à la jeune femme.

"Il est tombé amoureux"

"Le juge lui a interdit d’exercer sa profession et même d’entrer dans un établissement pénitentiaire. C’est une réponse ferme pour un délit qui relève du tribunal correctionnel", a précisé le procureur Michel Desplan, cité part le quotidien. Les syndicats pénitentiaires se sont félicités jeudi de cette mis en examen. "Il a failli à sa responsabilité de chef d'établissement" a témoigné jeudi au micro d'Europe 1 Jean-François Forget, secrétaire général de l'UFAP, syndicat pénitentiaire majoritaire, qui lui reproche d'avoir dérogé à un certain nombre de règles.

Pour sa défense, Florent Goncalves, 41 ans, qui a reconnu les faits, "explique qu’il est tombé amoureux", selon une source proche du dossier. L'homme a avoué aux enquêteurs qu'il comptait refaire sa vie avec elle.

Emma mise en examen pour recel

Le gardien également impliqué, âgé de 36 ans, a lui aussi été suspendu de ses fonctions, mis en examen et placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d’exercer. L’homme semble moins impliqué, puisque selon le journal, il lui est seulement reproché d’avoir fourni à Emma une puce téléphonique. Quant à la principale intéressée, elle a également été mise en examen, pour recel, et a été transférée à la prison de Fresnes. De quoi retarder sans doute la remise en liberté de cette femme décidément fatale.

*Le prénom a été changé