Le détenu pourra enterrer sa mère

  • A
  • A
Le détenu pourra enterrer sa mère
Le parquet général de Nancy est revenu mercredi sur sa décision d'interdire à un détenu âgé de 20 ans d'assister aux obsèques de sa mère.
Partagez sur :

Le parquet général de Nancy a finalement autorisé une permission sous escorte.

Les protestations de la famille d’un jeune détenu auront finalement eu raison d’une décision de justice. Le parquet général de Nancy est revenu mercredi sur sa décision d'interdire à un détenu âgé de 20 ans d'assister aux obsèques de sa mère.

Mardi, une trentaine de personnes appartenant à la famille du détenu s'était rassemblées devant la prison d'Epinal, dans les Vosges, où il est incarcéré, pour protester contre le refus initial du parquet.

"Une décision prise dans un but d’apaisement"

"Le procureur général en personne a autorisé la permission sous escorte, dans un but d'apaisement", a indiqué un substitut de la cour d'appel de Nancy, Philippe Laumosne. Le dispositif de gendarmerie pour encadrer le détenu sera particulièrement renforcé",  a-t-il ajouté.

"Nous avions d'abord refusé qu'il assiste aux funérailles, car il y avait un risque d'évasion, compte tenu du profil de la personne. Il a été condamné à huit reprises, notamment à trois ans d'emprisonnement pour vol aggravé en récidive légale", a expliqué Philippe Laumosne.

Le jeune homme, qui appartient à la communauté des gens du voyage, a formé un pourvoi en cassation contre cette dernière décision. Incarcéré depuis 2010, il n'est pas libérable avant 2015.

"Ce n’est pas un criminel", tempère son avocate

Pour Me Marie Desmet, l’avocate du détenu, la décision du parquet "montre que l'on est toujours en démocratie, mais il faut toujours se battre pour obtenir quelque chose". "Ce n'est pas un criminel, il ne faut pas exagérer", a-t-elle ajouté.

Le refus du parquet a entraîné des incidents mardi soir à Bourbonne-les-Bains, en Haute-Marne, où réside la famille du détenu et où devaient avoir lieu les obsèques ce mercredi.