Le début de la fin pour le TK Bremen

  • A
  • A
Le début de la fin pour le TK Bremen
Le découpage du TK Bremen, échoué depuis mi-décembre sur une plage du Morbihan, a débuté samedi.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le découpage du cargo échoué en Bretagne a débuté samedi. Il doit prendre 3 semaines.

Une immense brèche a été faite samedi à l’avant-gauche du cargo. Une grue géante munie de pinces hydrauliques spéciales a commencé samedi à découper la coque du TK Bremen, ce cargo maltais échoué le 16 décembre pendant la tempête Joachim sur une plage d'Erdeven, dans le Morbihan. Les coups de cisailles ont ainsi éventré la coque sur une section d'environ trois mètres de haut sur cinq mètres de large.

Morceaux par morceaux

Capables de couper des tôles d'une épaisseur de cinq centimètres alors que celles du cargo en font deux, les énormes mâchoires de l'engin vont d'abord détruire les superstructures du navire avant de le déchirer de la proue à la poupe en morceaux d'acier de plusieurs tonnes. Le TK Bremen sera découpé en petits morceaux, de haut en bas, pour préserver sa stabilité.

La ferraille du navire maltais, soit environ 2.000 tonnes, passera ensuite par la filière de recyclage. Les morceaux seront redécoupés sur une plate-forme de travail aménagée en retrait puis placés dans des conteneurs. Seuls quelques éléments du navire vont échapper à la découpe en morceaux, comme le bloc moteur, qui va être enlevé complet pour éviter les fuites de fluides. L'hélice doit, elle, être conservée en souvenir.

Quant aux pièces amiantées, leur évacuation du navire devait prendre "moins d'une journée car les quantités sont beaucoup moins importantes qu'annoncé", avait expliqué mercredi Jean-Pierre Labonne, le préfet maritime de l'Atlantique. Le désamiantage doit être effectué dans un site spécialisé.

Dans 3 semaines, la dune sera réhabilitée

Au total, le cisaillage ne doit prendre que trois semaines, sauf en cas d'intempéries. Pour atteindre cet objectif, une équipe de dix personnes auxquelles s'ajoutent dix autres d’une entreprise sous-traitante bretonne se relaieront jour et nuit, sept jours sur sept, sur le chantier.   

Les semaines suivantes seront consacrées "à la remise en état du site" dunaire de Kerminihy, classé Natura 2000. Il doit être entièrement réhabilité au 6 avril, ont prévenu les autorités locales. Première étape : "réhabiliter la dune, qui a été passablement dégradée par un excès de fréquentation", a expliqué au micro d’Europe 1 le maire de Plouhinec. Et ce, alors qu’une brèche de quatre mètres a été "tolérée" pour l’accès de la grue, entre autres.

Classé Natura 2000, cet espace dunaire protégé de 450 hectares au total devra avoir retrouvé son état initial le 6 avril prochain au plus tard, ont souligné les autorités locales.