Le danger des scanners médicaux

  • A
  • A
Le danger des scanners médicaux
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’Autorité de sûreté nucléaire met en garde contre l’augmentation des doses de radioactivité.

L’augmentation des doses de radioactivité délivrées aux patients lors de scanners, est un "souci majeur" en France. C’est l’avis délivré mercredi par l'Autorité de sûreté nucléaire, l’ASN.

Entre 2002 et 2007, les doses reçues lors de ces diagnostics ont explosé, progressant de 50%. Or, un scanner du corps entier peut délivrer en une seule fois une dose de radiations de 20 millisieverts (mSv), ce qui correspond au maximum autorisé pour une année pour un salarié travaillant dans le secteur nucléaire.

Les doses reçues en hausse de 50%

Une hausse incontrôlée du nombre de ces examens pourrait aboutir à une augmentation des cas de cancer, en particulier pour les enfants qui sont les plus vulnérables aux radiations. Selon l’ASN, "le risque sanitaire pourrait être une épidémie de cancer dans les dix années à venir", s’inquiète Jean-Christophe Niel, directeur général de l'ASN.

Pour y remédier, l'ASN suggère de recourir à l'IRM, pour imagerie à résonance magnétique, un autre type d’examen médical qui n'émet pas de rayons X sur le patient.